Boulari accueille la semaine Handicapable Tous capables !

La 7e édition de la semaine Handicapable se déroule cette semaine au Mont-Dore. Cette opération lancée en 2009 se traduit par une série d’activités et de rencontres entre des habitants handicapés et des valides. Point d’orgue, ce vendredi, avec un grand rallye sportif auquel prendront part près de 300 personnes.

Pour marquer la fin de sa 7e semaine Handicapable, la ville du Mont-Dore organise ce vendredi un grand rallye rassemblant personnes valides et handicapées. Au programme et sur le thème de la fête foraine : « Slalom en fauteuil, chamboule-tout,  fléchettes, basket et parcours « hanté » où les participants devront surmonter des obstacles dans le noir », détaille Dominique Begaud, directrice du CCAS, Centre communal d’actions sociales. Au total, 300 personnes sont attendues au complexe sportif de Boulari : collégiens, élèves de Clis, classes pour l’inclusion sociale, du lycée Jean-XIII, etc.

La ville du Mont-Dore organise cette semaine Handicapable, coordonnée par le Centre communal d’action sociale, depuis 2009. « à cette époque, le Mont-Dore a signé la charte du handicap, une initiative que la municipalité a voulu traduire par une action concrète », poursuit Dominique Begaud.

Toute la semaine, élèves du primaire et du secondaire, personnes handicapées ont donc investi le centre culturel du Mont-Dore et le pôle artistique. Une mixité qui s’est traduite dans toutes les activités : temps de rencontre, théâtre forum sur le thème du regard de l’autre proposé par la compagnie Pacifique et compagnie. « L’idée n’est pas de créer un spectacle, précise Dominique Begaud, mais d’amener le public à réfléchir, débattre, et au final comprendre et faire évoluer ses comportements. »

Le bien-être était aussi à l’honneur grâce à l’Union pour le handicap et aux élèves du lycée Jean-XXIII qui ont proposé des ateliers réservés aux personnes porteuses de handicap (massages, soins des ongles). Là encore, il s’agissait de favoriser le partage entre valides et non valides.

Les associations

à la manœuvre 

Chaque année, les association comme l’APEHNC, l’ACH, l’ISA les lucioles, l’Association pour la surdité, La Séviane ou encore la maison Gabriel-Poedi,  se mobilisent tout au long de l’opération pour faire vivre cette semaine. « C’est elles qui font Handicapable, tient à souligner Dominique Begaud . Nous, nous ne sommes là qu’en appui pour coordonner leur action. »

Des associations qui ont voulu cette année proposer des conférences autour de sujets qui leur tiennent à cœur. L’employabilité des personnes handicapées, ainsi que l’initiative « bébés-signeurs » : une méthode originale qui permet de communiquer avec son enfant bien avant l’âge de la parole et ce grâce à la langue des signes…

Si la semaine Handicapable se termine ce vendredi soir, l’exposition d’œuvres réalisées par les membres des associations, des structures accueillant des handicapés ainsi que des élèves de CLIS sont encore visibles pendant une semaine au centre culturel du Mont-Dore.  

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market