Bientôt une réglementation environnementale pour le bâtiment

Certains constructeurs appliquent déjà des normes qui privilégient l’efficacité énergétique dans des quartiers récents comme Tuband et notamment l’école Mermoud où l’ombrage, l’aération, la disposition des locaux, la ventilation et les nouveaux matériaux ont été privilégiés.

 

 

 

 

 

 

Construire des bâtiments avec plus d’efficacité énergétique permettrait de mieux protéger notre environnement. Une réglementation en ce sens devrait s’appliquer prochainement dans la construction calédonienne.

Alors qu’en métropole le secteur résidentiel tertiaire constitue le premier consommateur d’énergie pour des besoins évidents de chauffage, en Nouvelle-Calédonie, il occupe le troisième poste après l’industrie lourde et le transport. Le bâtiment et la construction offrent donc un potentiel de gisements d’économie d’énergie important sachant que, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), ces secteurs représentent près de 10 % de notre consommation totale. En réduisant ces postes de dépense, on préservera du même coup notre environnement car en utilisant moins d’énergie, nous réduirons inévitablement les émissions de gaz à effet de serre. La sécurité de l’approvisionnement en énergie s’en trouvera également renforcée et nousdépenseronsmoinsd’argentpournotre énergie.

Une réglementation spécifique

De l’orientation des bâtiments en passant par la qualité des équipements pour réduire l’effet de chaleur, à l’installation de chauffe-eau ou encore en choisissant des matériaux plus économes et mieux adaptés à nos maisons, l’exécutif et tous les acteurs du bâtiment et de l’énergie planchent sur la RENC (réglementation énergétique de Nouvelle-Calédonie). Une réglementation qui s’appuiera sur les prescriptions Écocal (voir encadré) mise en place il y a plus de dix ans et qui devrait voir le jour d’ici le début du second semestre, selon le CTME (Comité territorial pour la maîtrise de l’énergie). Le but étant d’atteindre ce que l’on appelle l’efficacité énergétique*.

Les objectifs de la RENC

La RENC aura pour objectif d’appliquer « des seuils minimaux de performance énergétique aux différents composants et équipements d’un bâtiment. » Concrètement, la future réglementation devra en priorité améliorer et garantir un seuil de confort hygrométrique minimal afin de réduire les besoins en climatisation pour orienter le marché vers des équipements de qualité, certifiés et peu énergivores. La réglementation portera également sur la conception de l’enveloppe des bâtiments pour faire en sorte qu’ils soient confortables sans la nécessité de recourir à des équipements déjà présents et qui consomment trop d’énergie en augmentant la protection solaire des parois et des baies au moyen de nouveaux types et de couleurs de matériau. Les éléments d’ombrage (casquette, débord de toiture, volets persiennés, végétalisation des abords) devront être installés. La ventilation naturelle devra être accentuée en favorisant

la construction de locaux traversants. Autre mesure, chaque pièce devra avoir un éclairage naturel suffisant pour éviter au maximum l’utilisation de l’éclairage artificiel. Enfin, le recours à l’énergie solaire pour la production d’eau chaude dans les logements de particuliers, les hôtels et les restaurants sera privilégié.

Autant de règles qui devraient voir le jour d’ici la fin de l’année, certes contraignantes pour tous les acteurs du BTP mais bénéfiques pour le consommateur, son porte-monnaie et surtout pour notre environnement. Encore faut-il que tout le monde joue le jeu…

C.S.

*Qu’est ce que l’efficacité énergétique ? Elle désigne le fait d’utiliser moins d’énergie qu’avant pour fournir des services énergétiques équivalents.

————————————

18-ENV-Ouate-(edbat)

 

 

 

 

 

La ouate de cellulose est de plus en plus utilisée pour l’isolation. Elle offre un intérêt environnemental optimal pour une mise en œuvre facile par rapport à la laine de roche.

18-ENV-toiture-végétalisée-afp

La toiture végétalisée, peu employée en Calédonie, offre en matière de couverture des performances optimales et surtout permet une protection efficace de votre toiture tout en garantissant une efficacité énergétique maximale. En métropole, depuis 2015, une loi oblige les grosses structures à développer ce type d’équipement.

18-ENV-brique-terre-vegetalisée

En matière de murs, le béton de terre stabilisé, produit naturel puisqu’il n’utilise que la terre, est ce qui se fait de mieux question isolation. Il est déjà utilisé en Calédonie.

18-ENV-toile-ombrage

 

Pensez aux toiles tendues pour protéger votre extérieur et les abords de la maison. Elles permettent de réduire les apports solaires directs sans détériorer l’éclairage naturel.

————————————

Le guide des matériaux

Adapté à la construction performante calédonienne, ce guide, financé par l’Ademe et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, est un outil d’information, une aide pour les concepteurs, les décideurs et les particuliers dans une démarche volontaire. Recueil d’informations, il éclaire son lecteur sur les grands principes de la qualité environnementale des bâtiments, la gestion de l’énergie, la conception thermique, le site de végétation, les matériaux et les questions de coût. Sous forme de fiches (isolation, couverture, murs, menuiserie, équipements, éclairage), on peut découvrir quels sont les produits performants en matière d’efficacité énergétique.

————————————

Ecocal

Contextualisé pour répondre à certaines spécificités du territoire, Écocal est l’adaptation du label Écodom créé en 1997 dans les Dom dans le but de limiter le recours à la climatisation. Lancé en 2006, il s’agit de la première initiative en Nouvelle-Calédonie pour favoriser la réflexion sur la qualité thermique des bâtiments. Sous la forme d’un cahier de prescriptions techniques et de recommandations, Écocal recense les bonnes pratiques concernant l’implantation du bâtiment sur le site, les protections solaires, la ventilation naturelle et la production d’eau chaude sanitaire permettant d’atteindre un idéal de confort dans le logement. Cette démarche a été la base de réflexion sur laquelle le Comité territorial pour la maîtrise de l’énergie s’est appuyé pour développer une stratégie dans le bâtiment et conditionner ses aides aux études et à l’investissement. Avec l’entrée en vigueur de la RENC, Écocal sera refondu en un label de qualité pour les maîtres d’ouvrage souhaitant aller au-delà des prescriptions réglementaires, dans une démarche volontaire.

(Source CTME)

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market