Anti-pass : le mouvement ne faiblit pas

Lundi, quelque 300 personnes se sont regroupées devant le gouvernement pour manifester contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire. Ils demandent toujours que leurs revendications soient entendues. Cette fois-ci, des camions de rouleurs de Païta ont fait le déplacement. « Il faudra qu’on nous entende parce qu’il va devenir difficile d’ignorer la moitié de la population. Même des gens vaccinés ne veulent pas perdre leur liberté », estime Brigitte Legall, pharmacienne et porte-parole de Reinfo Covid NC, à l’origine du rassemblement.

Le haut-commissaire Patrice Faure est venu demander aux manifestants de commencer à libérer l’espace à 18 heures. Une équipe de reportage télé de NC La 1ère a dû quitter les lieux sous les huées et les insultes, sa présence n’étant pas souhaitée. Les journalistes ont été bousculés, selon la direction de la chaîne, qui a fermement condamné cette nouvelle atteinte physique contre leurs journalistes.

Mercredi, c’était au tour de la Fédération de la communauté éducative CSTC-FO d’appeler au rassemblement devant le gouvernement contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire, une manifestation très encadrée par les forces de l’ordre. Lors de l’annonce de ce mouvement, lundi, la Fédération de la communauté éducative CSTC-FO avait expliqué qu’il s’accompagnait d’une grève
illimitée dans la fonction publique et le secteur privé.
A-C.P. (A.-C.P.)

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market