Annick Girardin accrochée sur la question des natifs

Mardi, le sénateur de l’Union centriste Pierre Médevielle a questionné la ministre des Outre-mer sur la position à l’État concernant l’inscription des natifs sur la liste électorale du deuxième référendum. Le sénateur parle de discrimination. Rappelons que si les natifs de droit coutumier sont inscrits automatiquement sur la liste électorale spéciale, les autres, bien qu’ils soient natifs et quelle que soit leur communauté d’origine, doivent effectuer les démarches pour pouvoir voter au deuxième et troisième référendum.

En réponse à Pierre Médevielle, Annick Girardin rejette la faute sur le Congrès : « C’est sur proposition du Congrès de la Nouvelle-Calédonie et à la quasi-unanimité, 52 voix sur 54, qu’a été adoptée la proposition de réserver ce cas très particulier à la seule première consultation. C’est donc bien pour tenir compte du consensus exprimé localement par cette assemblée que nous avons modifié notre projet initial. »

Mais depuis cette proposition du boulevard Vauban, le poids des groupes politiques a changé et les alliances aussi. Les non-indépendantistes ont également saisi à maintes reprises l’État pour qu’il change son fusil d’épaule et permette à tous les natifs, qu’ils soient ou non Kanak, d’avoir le même droit de vote, comme pour la première consultation.

Le sénateur Pierre Médevielle a donc tenu à rappeler à la ministre que « les faits sont là. La discrimination existe déjà sur la consonance des noms. Vous savez qu’actuellement tout est sujet à tension, que ce soit l’utilisation du drapeau français sur les documents officiels ou du drapeau kanak. Il y a des polémiques sur les dates aussi. Il y a des tensions réelles qui existent ». Avant d’ajouter dans son allocution : « Et pour l’inscription des loyalistes, je crois que le compte n’y est pas (…) Les démarches sont longues et fastidieuses, c’est une réalité, alors que l’inscription se fait automatiquement pour les personnes de statut coutumier. C’est une discrimination en soi. Pourquoi serait-ce plus facile pour les uns que pour les autres ? Les résultats sur les listes, vous voyez bien qu’il y a des manques et j’espère que cela ne portera pas sur le résultat. »

D.P.

©Public Sénat

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market