Alexis Mathieu numéro un français

En s’imposant en finale des moins de 90 kg le week-end dernier à Perpignan lors des championnats de France de première division, le judoka de Koumac s’est hissé au sommet national de sa catégorie. De bon augure pour celui qui ambitionne de représenter le pays aux prochains Jeux olympiques.

C’est une performance XXL qu’a réalisée Alexis Mathieu le week-end dernier dans le sud de la France ! Il faut remonter à 1993 pour voir un Calédonien – un certain Laurent Calleja chez les moins de 65 kg – monter sur la plus haute marche du podium national. Un avènement logique pour celui qui a grimpé petit à petit les échelons pour s’imposer aujourd’hui comme le leader des moins de 90 kg.

C’est, en effet, la troisième fois qu’il est médaillé au niveau français, après une deuxième place en 2019 et une troisième en 2018. « Franchement, les France, c’est la guerre, chaque année on sait que cela va être dur parce qu’on se connaît tous. Tout le monde se tire la bourre. Avec Aurélien Diesse (qui l’avait battu en finale à Amiens il y a deux ans, NDLR), on s’entraîne ensemble, même si aujourd’hui c’est moi qui suis parvenu à faire la différence », explique posément le Calédonien de 22 ans.

« Continuer sur cette lancée »

En bronze aux championnats d’Europe des moins de 23 ans l’an dernier, puis vice-champion du monde senior par équipe en juin, le sociétaire du Sucy Judo était également le sparring- partner d’Axel Clerget (absent de ces France car blessé) à Tokyo. Une montée en puissance qu’il espère prolonger pour réaliser son rêve : poser les pieds sur les tatamis des Jeux olympiques de Paris, en 2024. « C’est la suite logique. J’étais venu pour prouver que je suis le prochain numéro un. Maintenant, je vais essayer de continuer cette lancée à l’international en allant chercher des médailles, expose Alexis Mathieu. L’objectif, c’est de vite prendre les rênes de la catégorie, qui est vachement dense, pour aller chercher cette qualification aux JO. On va y aller étape par étape. »

Un tournant important dans la carrière du Calédonien, qui va devoir apporter de nouvelles preuves de sa suprématie nationale ces trois prochaines années pour espérer représenter la France lors de la grand-messe du sport mondial en 2024.

 


Jaycee Brival en argent par équipe

Qualifiée pour ses premiers championnats de France première division seniors, l’ancienne pensionnaire du Pôle espoirs de Nouméa n’a pas connu la réussite d’Alexis Mathieu en individuel chez les moins de 57 kg. Jaycee Brival, 20 ans, s’est toutefois démarquée avec son club, Sainte-Geneviève Sports, en participant à la conquête d’une deuxième place nationale par équipe. Une première médaille chez les élites pour la prometteuse combattante calédonienne.

Uniquement qualifié par équipes, le Cagou Claude Cretin n’a, quant à lui, finalement pas été aligné chez les moins de 90 kg par l’US Orléans.

 

Titouan Moal (© Isabelle Geiger)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market