Aircalin reste au Vanuatu

Après étude des dispositions prises par les autorités du Vanuatu concernant l’état de la piste de Port-Vila, Aircalin a finalement décidé de maintenir ses opérations sur l’aéroport de Bauerfield. Soit une desserte bihebdomadaire entre Nouméa et Port-Vila.

La compagnie aérienne confirme qu’une piste dégradée représente le risque d’une « ingestion possible par les moteurs de particules qui pourraient provoquer une usure prématurée ou une détérioration conséquente de ceux-ci » mais explique que les mesures correctives mises en oeuvre par les autorités portuaires (balayage quotidien de la piste et contrôle visuel de celle-ci à chaque mouvement d’avion)« permettent d’opérer des vols en toute sécurité». 

Virgin Australia, Solomon airlines et Air Niugini vont également continuer à desservir Port-Vila.

Air New Zeland on le rappelle, a annoncé en début de semaine, qu’elle se retirait jugeant la piste trop dangereuse.« L’état de la piste de Port Vila se détériore progressivement et nous avons pris la difficile décision de suspendre les services avant que la situation ne devienne dangereuse », a ainsi expliqué  Stephen Hunt, responsable des opérations aériennes chez Air New Zealand. Dans la foulée, Qantas a décidé de suspendre son « code share » avec Air Vanuatu.

La situation est extrêmement tendue pour le Vanuatu qui tire 20 % de ses recettes du tourisme et qui peine à se relever du passage du cylone Pam, en 2015.

Tout le monde est conscient à Bauerfield que des mesures additionnelles de précaution doivent maintenant laisser place à des réparations permanentes.

C.M.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market