À l’OPT, « ça craque dans tous les sens »

Près de 80 % des 1200 salariés étaient en grève mercredi, annonce l’intersyndicale composée de la Fédération des fonctionnaires, de l’USTKE, de l’Usoenc et de la CFE-CGC.

« Au quotidien, dans les agences, ça craque dans tous les sens », lance Lionel Woreth, représentant de la « Fédé ». Le principal logiciel de l’OPT est au centre des critiques : au-delà de son coût jugé excessif (7 milliards), Convergence est accusé de « dysfonctionnements » qui « dégradent fortement la qualité du service public ».« Au guichet, on a des agents en burnout », déplore Virginie Barreau (CFE-CGC).

Plus largement, l’intersyndicale s’interroge sur la stratégie. Kendjy Togna (USTKE), dénonce « une séparation des métiers qui ouvre une possibilité de privatisation », notamment dans les télécoms. La direction n’a pas souhaité s’exprimer.

G.C.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market