À l’hôpital, les malades racontent leur combat contre le virus

Le Covid-19 a touché depuis le 6 septembre au moins 7 500 Calédoniens. Alors que nous sommes dans le pic épidémique, près de 300 Calédoniens sont hospitalisés en unité Covid au Médipôle et 55 en service de réanimation. En médecine interne, plusieurs malades ont accepté de témoigner.

Le service de médecine interne du Médipôle qui compte 31 lits est un service clé puisqu’il a été le tout premier à accueillir les patients Covid, à établir les protocoles avant que les autres services se consacrent à leur tour entièrement à cette tâche.

Impression est souvent donnée que la réanimation est la seule à accueillir des cas graves. Ce n’est pas le cas. Le service de médecine interne enregistre quasiment autant de décès. Les patients qui sont souvent hospitalisés une quinzaine de jours vivent sous oxygène et leur état peut se dégrader très rapidement.

 

Eugénie, 62 ans, a perdu son mari du Covid cette semaine. Elle se bat elle aussi contre cette dure maladie.

 

 

Dans une autre chambre, Olivier 48 ans est hospitalisé avec son père Sanele, 73 ans. Olivier a encore du mal à respirer. Il regrette de ne pas avoir pris le temps de se faire vacciner.

 

Le service accueille différents profils de malades. Et de plus en plus de jeunes comme François 22 ans, non vacciné. Il va mieux et devrait pouvoir sortir prochainement. Mais il a connu des jours très difficiles.

 

Plus de 3 800 personnes sont aujourd’hui considérées comme guéries par les services hospitaliers qui les ont accueillis. Cela ne veut pas pour autant qu’ils en ont terminé.

Les malades qui ont présenté des formes modérées à sévères devront suivre une rééducation respiratoire pour éviter les séquelles : cela représente 10 à 15 % des patients hospitalisés en secteur médecine et tous les patients passé par la réanimation. 70 % des personnes qui sont passés par la réanimation ont aussi besoin d’une rééducation pour marcher.

C.M.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market