Quel protocole pour les rapatriements à Wallis-et-Futuna ?

Aircalin a relancé jeudi 18 novembre ses rotations vers Wallis-et-Futuna. Le test positif au Covid-19 réalisé lundi à Futuna s’est finalement avéré être une fausse alerte.

Un cas positif a été détecté à Futuna sur un des 75 passagers arrivés jeudi par le premier vol de rapatriement annonçait lundi Wallis-et-Futuna La Première. L’homme qui avait respecté un confinement de sept jours en Nouvelle-Calédonie et de trois jours à l’arrivée à Futuna avait été placé à l’hôpital de Kalevele avec sa compagne et l’école où étudie sa fille avait été fermée. L’annonce avait fait grand bruit au sein de la population mais mardi, un autre test sur cette personne s’est avéré négatif. Des traces anciennes de coronavirus avait donné un faux positif.

Tous les passagers en provenance de Nouvelle-Calédonie avaient bien été testés négatif à leur arrivée. Une nouvelle dont s’était d’ailleurs réjoui le cabinet de Vaimu’a Muliava, membre du gouvernement en charge des relations avec les collectivités du Pacifique. « Le protocole et le couloir sanitaire jusqu’à l’embarquement à l’aéroport de Tontouta ont fait leurs preuves », avait-il commenté sur sa page Facebook.

Double confinement

Après dix semaines de coupure, les liaisons entre les deux territoires ont été rétablies en raison de l’amélioration de la situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie avec une volonté en particulier de transférer les évasanés qui peuvent à nouveau être accueillis au Médipôle et veulent ensuite rentrer chez eux. L’objectif est de proposer un vol tous les jeudis.

Un protocole sanitaire a été élaboré pour protéger Wallis-et-Futuna en situation Covid-Free et moins bien vacciné. Sur place 53,6 % de la population globale présente un statut vaccinal complet et 66,3 % de la population vaccinable contre 54,5 % de premières doses en population totale et 67,4 % en population vaccinable (chiffres du 19 novembre).

Ce protocole comprend un confinement de sept jours (si l’on est vacciné) ou quatorze jours (non vacciné ou accompagnant les enfants) en sas hôtelier. Des tests PCR ou antigéniques sont réalisés avant l’entrée en confinement, puis à plusieurs reprises avant la sortie de l’hôtel le jour du départ. Si le vol est retardé, un nouveau test est effectué 24 heures avant le départ. Les passagers ne peuvent recevoir aucune visite. Lors du transfert vers l’aéroport de Tontouta, qui se fait dans un bus dédié, les passagers doivent porter le masque, respecter la distanciation. Tout contact avec l’extérieur est, là encore, formellement interdit au risque de se faire sortir du sas.

Ces mêmes règles demeurent à l’aéroport. Les passagers doivent présenter le résultat de leurs tests, un formulaire d’engagement qui stipule qu’ils n’ont présenté aucun symptôme. Ils évoluent dans un circuit jusqu’à l’avion. Les boutiques de duty free et les bars restent fermés.

 

C.M. (© Archives DNC)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market