DNC.NC

Y a quoi à la télé cette année ?

La rentrée de février, c’est aussi celle des médias. En ce qui concerne la télévision, NC La Première et Caledonia ont présenté, la semaine dernière, leurs programmes respectifs pour 2018. Une année politique, évidemment pour ces chaînes, mais pas que…

NC La Première, Caledonia… d’un côté comme de l’autre, les ambitions sont fortes, les challenges, bien réels pour 2018 et le choix, disons-le, est assez intéressant.
La Première, d’abord, leader sur la tranche information, veut « remplir ses fonctions de service public » et se dit « consciente de sa responsabilité » en cette année décisive pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie et des Calédoniens. Elle mise donc sur l’info avec une grille très politique et un projet particulièrement « ambitieux » de divers programmes (politiques, mais aussi historiques, économiques…), visant à « apporter des clés de compréhension » sur l’évolution du territoire, les choix qui se posent. Ce faisant, elle entend aller plus que d’habitude au-devant des populations, des jeunes en particulier, pour que « la parole circule », et renforcer toujours plus la transversalité avec ses supports radio et internet.

L’échéance institutionnelle est aussi un enjeu majeur pour Caledonia. Pour suivre cette année cruciale, la chaîne est fière d’accueillir la journaliste Claudine Wéry (AFP) avec une nouvelle émission en direct sur un nouveau plateau à Magenta. La chaîne favorisera en 2018 les débats entre les responsables loyalistes et indépendantistes, les échanges avec la société civile et elle lance un nouveau site participatif où tous les Calédoniens peuvent dores et déjà s’exprimer avec des courtes vidéos. Mais Caledonia ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Elle continue, dans ses programmes et sa ligne éditoriale, de chercher à varier, à innover, à faire des choses différentes, à ouvrir les esprits, à imposer sa marque de fabrique. Sachant qu’avec les « difficultés budgétaires » rencontrées, il s’agit d’être imaginatif, ce que Caledonia sait faire, comme elle l’a déjà prouvé.

Au programme…

… Sur La Première

En cette année exceptionnelle, La Première, nous le disions, entend être « la chaîne de référence » avec une « offre éditoriale sans précédent » destinée à éclairer, interroger, rassembler. Les journaux reprennent leur format de 20 minutes, avec un invité politique le dimanche, ou le magazine mensuel Visa pour demain, présentant un pays de la région, dont « la structure pourrait ressembler à la Calédonie de demain »… ses richesses, ses institutions, ses problématiques.

Les jeudis soir seront aussi destinés à l’information et aux enjeux à venir avec une programmation tournante. Parmi les nouveautés, le magazine Paroles et Partage, présenté par Nadine Goapana. L’émission ira à la rencontre des Calédoniens dans les communes pour évoquer avec eux les enjeux sociétaux. Le premier numéro est programmé le 8 mars et a été réalisé aux tours de Magenta. Nouveau également, Les Grands Témoins, un magazine qui a vocation à mettre en lumière, mais de façon intimiste, les expériences de personnalités qui ont vécu les évènements et les accords. Parmi les personnes approchées, Jean-Pierre Aïfa, Louis Le Pensec, Elie Poigoune ou encore Louis-José Barbaçon…

Paroles et Partage 

Un autre jeudi sera consacré à Retour sur images, une série historique présentée par Antoine Letenneur, décryptant les faits marquants de notre histoire, de l’après-guerre jusqu’à nos jours, pour comprendre les enjeux actuels du référendum. À suivre par ailleurs, Éclairages, le Mag, présenté par Erik Dufour. Il s’agira de réfléchir ici à l’avenir économique de la Nouvelle-Calédonie.  Enfin, les téléspectateurs retrouveront Angélique Souche, Valérie Jauneau et leurs invités pour Questions à venir, un débat politique en direct de 60 minutes sur les échéances électorales, qui intégrera des experts de la société civile et les Calédoniens via les réseaux sociaux.

Outre ces jeudis de l’info, la chaîne reconduit pour la 7e saison le rendez-vous documentaire Itinéraires, présenté désormais par Anne-Claire Lévêque, le mardi soir ; l’émission #lelien du lundi au vendredi, Endemix Live le samedi, Le plaisir est dans l’assiette le jeudi une fois par mois. On suivra par ailleurs les séries documentaires Ma terre pour demain, sur les initiatives écologiques locales (samedi), Dans les pas qui s’immerge dans le quotidien des Calédoniens (dimanche) ou encore Dans nos quartiers (dimanche) qui met en exergue les personnalités de la vie associative.

… Sur Caledonia

La grille est également fortement modifiée du côté de Caledonia. En matière politique, la chaîne propose avant le référendum six grandes soirées spéciales. 2018 et après ? est une émission animée par Falaï Huedrö et Claudine Wéry, en direct à 18 h, un mercredi toutes les six semaines, le premier rendez-vous ayant eu lieu cette semaine. 2018 et après ? se compose en deux parties avec un débat d’abord entre deux personnalités politiques et un plateau citoyen ensuite, avec des représentants de la société civile pour décortiquer les échanges. L’idée est d’éclairer les Calédoniens sur les enjeux de demain, de « pousser aussi les élus dans leurs retranchements ».

Falaï Huedrö et Claudine Wéry.

Caledonia mise par ailleurs sur le web et sur la participation citoyenne, avec le soutien à Et si demain… un nouveau site qui permet à chacun de poster ses arguments ou ses idées sur l’avenir du pays. Il émane d’un collectif ouvert et indépendant qui s’associe dans le but d’allier participation citoyenne et travail journalistique.

Évidemment, on parlera aussi des enjeux politiques et à ce qu’en pensent les population dans le JT, diffusé du lundi au jeudi à 18 h en direct et sur internet. À noter que la chaîne renforce ses moyens techniques et de direct, ouvre une antenne à Canala pour couvrir la zone centrale (Houaïlou, Kouaoua, Canala, Thio, Bourail, Moindou, La Foa) et renforce également ses moyens humains à Nouméa.

Elle souhaite aussi étendre le journalisme participatif et invite tous les Calédoniens à contribuer à la production d’images avec la création d’un réseau de citoyens journalistes qui deviendront Les Yeux du pays sur le modèle des Observateurs de France 24.

Toute l’année la chaîne va continuer à varier ses centres d’attention. Elle a d’abord choisi de défendre une grande cause dans l’ensemble de ses émissions, celle des enfants et des adolescents, « victimes collatérales », « sans voix » des maux de notre société. Elle diffusera notamment dans ce cadre Seconde chance, un film de Jenny Briffa qui s’est intéressée à trois jeunes du foyer d’action éducative de Nouville… leur quotidien et leur relation avec la justice.

Les enfants sont aussi au cœur d’une toute nouvelle émission qui devrait séduire : Zazouille TV, un magazine imaginé par Hmej Wenehoua et Amélie Rigollet (Jemh Productions) et réalisé par Fabien Caillaud. Emelia Wenehoua et sa bande de chroniqueurs s’intéressent à plein de choses, la santé, l’environnement, l’école… Pour l’instant Zazouille TV, présentée sur un format de 26 minutes, sera diffusée le mercredi, tous les deux mois, à 18 h 20. L’émission recherche encore des soutiens et partenaires.

Zazouille TV

Autre émission d’intérêt en 2018, Histoires d’histoire (le samedi à 19 h 20 toutes les six semaines), coproduite avec P4nc et présenté par Emmanuelle Eriale, de l’association Témoignage d’un passé et présidente de l’association des musées et établissements patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie. Elle nous fait découvrir par un témoignage ou un objet… une histoire dans la grande histoire. Le premier numéro étant consacré « au bagne des bagnes », le Camp Brun avec l’historien Jerry Delathière.

Sur la grille des programmes enfin, un nouveau rendez-vous chaque vendredi avec Camille Mosnier, Yes week-end, une émission animée « pour bien commencer la fin de semaine ». Et du lundi au jeudi à 18 h 20 Bienvenue dans la bande revient avec une équipe étoffée et 30 minutes supplémentaires.

On retrouvera aussi le samedi, dans la série des magazines, Weari, Entre terre et mer et Les Coulisses. Et pour terminer, côté culture, on ne manquera pas le dimanche les documentaires d’Anûû-rû Aboro ou encore Arts du mythe, des films consacrés aux arts premiers…

C.M.

©NC La Première, Caledonia

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market