Willy Gatuhau, maire de Païta

C’est sans surprise, mais dans une ambiance électrique, que le conseil municipal de Païta a élu jeudi son nouveau maire, en remplacement d’Harold Martin, démissionnaire. Willy Gatuhau devient ainsi le premier maire wallisien de Nouvelle- Calédonie.

C’est lors d’un conseil municipal animé que Willy Gatuhau a été élu. Alors que pour beaucoup les jeux semblaient être faits ou qu’on pouvait peut-être imaginer des prises de parole venant de l’opposition, c’était sans compter sur le mécontentement des élus du Rassemblement UMP, pourtant alliés politiques d’Harold Martin. Du moins, l’un des représentants de ce groupe, Gérard Yamamoto, 3e adjoint au maire jusqu’à jeudi soir, n’a pas mâché ses mots, qualifiant ces élections de « mascarade », Harold Martin ayant déjà annoncé haut et fort depuis une semaine aux médias le nom de son successeur. Le conseiller s’est même permis de remettre sur le tapis les a aires judiciaires en cours en parlant de « sortie peu glorieuse, de mépris ». Willy Gatuhau et Harold Martin n’ont guère apprécié la façon ni la manière avançant que l’on « n’était pas dans un tribunal. »

20 voix contre 7

C’est dans cette ambiance électrique que s’est déroulé le vote des conseillers et finalement comme prévu, Willy Gatuhau a été élu maire de Païta avec 20 voix contre 7 pour le seul autre candidat, Frédéric de Greslan, pour Calédonie ensemble. On notera aussi 6 bulletins blancs. En succédant à Harold Martin, Willy Gatuhau devient le premier maire d’origine wallisienne de Nouvelle-Calédonie. Le nouvel élu a bien entendu salué Harold Martin avant de procéder à l’élection des adjoints où quelques conseillers ont eu des mots. Finalement, Bertrand Letocart a été élu premier adjoint et le prochain conseil municipal se tiendra en mars pour le débat d’orientation budgétaire.

« Les administrés, c’est ma priorité »

Même si Willy Gatuhau est au service de la commune de Païta depuis 25 ans, en tant qu’agent tout d’abord, puis au cabinet du maire et premier adjoint depuis 2014, il poursuit sa mission avec l’écharpe de premier magistrat de la commune. « Je ne me suis pas réveillé ces dernières 25 années en rêvant d’être maire. L’essentiel, avec ce qui arrive à Harold Martin, était pour nous de prendre la bonne décision pour l’intérêt de la commune, explique Willy Gatuhau. Mon premier travail est de réinstaller dans les 10 jours qui viennent les différentes commissions pour pouvoir organiser le débat d’orientation budgétaire et voter avant le 31 mars le budget de la commune. » Et quand on lui demande quels sont ses projets, il répond : « Les administrés, c’est ma priorité. La commune de Païta, je la connais comme ma poche, ce sont plusieurs communautés et des équilibres à préserver. Il est important que cela fonctionne et il faut préserver le lien avec les uns et les autres. J’aime Païta, j’aime les gens de Païta, le principal, c’est de faire avancer la commune et poursuivre ce qu’a engagé Harold Martin. » Willy Gatuhau se projette déjà pour les 25 prochaines années : « J’ai demandé de préparer des études concernant des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’Arène du Sud. Nos cantines vont être équipées de plateaux biodégradables et bien d’autres idées vont être mises dans les tuyaux après le vote du budget. Mais avant de se projeter, poursuit-il, il faut parler du quotidien des administrés. Ainsi, une large place sera faite aux routes, à l’éclairage public et au dossier de la sécurité. »

Et quand on lui demande s’il est fier d’être le premier maire wallisien de Calédonie, il répond : « Je suis très fier de mes origines, mais je suis avant tout le maire de tous les administrés de Païta, de toutes ses communautés. Ce sont eux ma priorité, et ce, depuis 25 ans!»

Ses autres responsabilités

Willy Gatuhau est également depuis 2015 président du syndicat intercommunal du Grand Nouméa et administrateur du SMTU, de la SEM Agglo et du SVM Sud. Plus politiquement, il est secrétaire général des Républicains calédoniens. Le parti a, bien entendu, tenu à féliciter Willy Gatuhau : « Nous sommes de tout cœur avec lui pour permettre aux habitants de Païta de vivre en sécurité, en harmonie et à la ville, de se développer dans l’intérêt de ses habitants !  » La France est belle avec toutes ses cultures « , ce sont ses mots pour remercier les autorités coutumières kanak et wallisiennes venues assister à son élection. »

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market