Une chance

C’est la bonne nouvelle de la semaine : le World Mosquito Program va lâcher, dans les prochaines semaines et dans tous les quartiers de Nouméa, les moustiques porteurs de la bactérie Wolbachia. Cette bactérie naturelle, qui existe déjà en Nouvelle-Calédonie, a la particularité de réduire la capacité des moustiques à nous transmettre les arboviroses, dengue, Zika et chikungunya. Les moustiques vont se reproduire et devenir majoritaires dans les populations d’Aedes aegypti.

La technique innovante imaginée par nos voisins australiens de l’université Monash, à Melbourne, est aussi inoffensive pour l’homme, les animaux et l’environnement. Elle a fonctionné depuis 2014 en Australie, au Brésil, au Vanuatu, à Fidji… Partout, au bout de quelques mois, la bactérie s’est maintenue à des taux élevés dans les populations de moustiques et aucune transmission locale de la dengue n’a généralement été observée dans les zones où les insectes ont été lâchés.

De bon augure donc pour notre capitale qui se pose en précurseur dans cette forme de lutte contre la dengue, sur le territoire calédonien et national, puisque Nouméa est la première ville française à faire le test.

La maladie a déjà touché 3 800 personnes sur le territoire depuis le début de l’année et fait deux victimes, sans compter celles qui portent des séquelles. Un fléau qui ne s’arrête plus désormais en saison fraîche et contre lequel les insecticides ont montré leurs limites. Espérons que cette méthode, plus écologique et moins coûteuse, porte ici aussi ses fruits et qu’elle soit étendue aux autres communes. Nous nous porterons mieux sans ces maladies (et cette hantise !) et cela apportera une bouffée d’air non négligeable dans un contexte économique plus que contraint.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market