Un pacte pour la visibilité des outre-mer sur France Télévisions

Annick Girardin, ministre des Outre- mer, Franck Riester, ministre de la Culture, et Delphine Ernotte-Cunci, PDG de France Télévisions, ont signé jeudi dernier un pacte pour la visibilité des outre- mer. Alors que France Ô doit disparaître de la TNT en 2020, selon un plan d’économie demandé par le gouvernement, l’État a exprimé sa volonté de replacer l’outre-mer au cœur de l’audiovisuel public.

Le pacte reprend l’ensemble des recommandations de la mission interparlementaire initiée par le gouvernement sur ce sujet. Il liste 25 engagements pour France Télévisions et 11 indicateurs qui seront contrôlés chaque trimestre.

Le groupe s’engage ainsi à proposer, chaque mois en moyenne, au moins un programme ultramarin en première partie de soirée sur France 2, France 3 ou France 5 en veillant à la diversité des genres et à un certain équilibre entre les chaînes. Il s’engage à faire progresser la représentation de l’outre-mer dans les grandes éditions nationales d’information. Il proposera sur France 3 un rendez-vous régulier d’information et un magazine quotidien généraliste consacré à l’actualité, aux sociétés et aux cultures d’outre-mer sera programmé. Un annuaire des experts ultramarins sera mis en œuvre et la rédaction nationale sera dotée d’une équipe de coordination outre-mer. Documentaires et fictions sont également pris en compte avec notamment la poursuite de la production d’un feuilleton ultramarin.

Les chaînes locales Première seront par ailleurs toutes diffusées en haute définition et un nouveau portail internet dédié à l’outre-mer verra le jour au premier trimestre 2020. « Nous nous engageons à rendre les territoires ultramarins, leur actualité, leur vitalité, leur richesse comme leurs difficultés, visibles à tous les citoyens français, à tout moment de la journée et sur toutes les chaînes », a promis Delphine Ernotte-Cunci.

C.M.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market