Un léger mieux autour des cendres de Prony

Une solution a finalement été trouvée dans l’imbroglio autour des cendres produites par la centrale électrique de Prony. Pour mémoire, pour des raisons environnementales mais également de santé publique, les coutumiers de Païta avaient décidé de mettre un terme à l’enfouissement des cendres à l’installation de stockage des déchets de Gadji, au début du mois de juillet, remettant du même coup en question l’enfouissement des boues d’épuration. Une situation qui avait conduit à des blocages de l’ISD et du centre de tri de Ducos.

La solution préconisée est donc celle qui l’avait déjà été il y a un an, à savoir de confier à la société Fidelio la réalisation d’un nouvel ISD sur la commune du Mont-Dore, de façon à traiter les 60 000 tonnes de cendres produites par la centrale. L’exploitation de l’ISD est prévue pour 30 ans auxquels s’ajouteront 30 années pour la post-exploitation du site, ainsi que les deux à trois ans de construction. Le projet est estimé à près de 7 milliards de francs. Il reviendra donc au Congrès d’attribuer un bail de 65 ans pour le terrain.

En attendant, Enercal ne dispose que de très peu de marges de manœuvre puisque les coutumiers n’ont pas accepté la reprise de l’enfouissement des cendres, le temps de la construction du nouvel ISD. La centrale a repris temporairement la combustion au charbon mais stocke ses cendres dans des conteneurs, ce qui lui donne à peine cinq jours de visibilité. Il existe donc toujours un risque concernant la production électrique et la stabilité du système. Après un échec des discussions cette semaine, de nouvelles rencontres devraient avoir lieu la semaine prochaine même si les coutumiers l’ont souligné, ce n’est pas à eux de trouver des solutions.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market