Un dispositif pour réduire les consommations énergétiques des entreprises

La CCI vient de lancer un dispositif d’accompagnement des entreprises afin de les aider à réduire leurs consommations énergétiques. Eco’Energie propose différentes formules en fonction des besoins.

La maîtrise des consommations énergiques est un enjeu important. Pour de nombreuses entreprises, en particulier dans l’industrie, la consommation électrique et le carburant représentent une part importante des coûts de production. C’est le cas de la société Tokuyama, le seul cimentier du territoire, pour qui les dépenses énergétiques représentent environ un tiers des coûts de production. Les économies d’énergie sont au cœur de ses préoccupations depuis de nombreuses années. La société a donc saisi l’opportunité offerte par la CCI, en partenariat avec l’Agence calédonienne de l’énergie et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, d’être accompagnée au travers d’Eco’Energie.

Ce dispositif, dont les premiers modules ont été lancés l’année dernière, vise à accompagner les entreprises dans leurs démarches de réduction de leurs consommations énergétiques, aussi bien financièrement que techniquement. Une convention entre les trois partenaires a permis de dégager un budget de 35 millions de francs pour trois ans. Le dispositif propose quatre types de solution, de la plus simple à la plus complexe. La première, Flash’Diag, permet de réaliser son diagnostic directement en ligne et gratuitement grâce à cette application développée au niveau national. Il s’agit de répondre à dix questions simples et rapides afin d’obtenir en moins de deux minutes son profil énergétique. Un rapport est ensuite envoyé à l’entreprise afin de lui notifier les premiers points d’amélioration.

Quatre modules pour toutes les entreprises

Eval’Energie est la deuxième marche de ce dispositif. Il s’agit d’une visite gratuite de l’entreprise par un conseiller de la CCI dans le but d’établir un bilan énergétique et préconiser les actions d’économies d’énergies possibles. Cet outil est tout particulièrement adapté aux très petites entreprises et aux PME. A l’issue des recommandations, un accompagnement pour la mise en œuvre des actions est prévu pour un an. La CCI prévoit d’aider 60 entreprises et 30 commerces sur trois ans.

Optim’énergie va encore plus loin en proposant à 10 entreprises par an une aide au pré-diagnostic individuel réalisé par un bureau d’études. L’idée est de permettre à des entreprises industrielles, hôtelières ou des moyennes et grandes surfaces d’identifier de potentiels gisement d’économies à court et moyen termes. Cette formule, qui demande un financement complémentaire des entreprises, comprend des formations pour un référent énergie au sein de l’entreprise, la réalisation du pré-diagnostic, des ateliers, la mise à disposition d’outils et un suivi sur deux ans par la CCI.

Le dernier volet d’Eco’Energie consiste à accompagner les sociétés de taille plus importante dans une démarche de certification ISO 50 001. Cette norme internationale encourage le management de l’énergie. Il nécessite la mise en place d’outils spécifiques en vue de réduire les coûts et d’améliorer la compétitivité des entreprises. En 2018, cinq entreprises industrielles ont participé à une première session.

L’enjeu est important puisque les industries et le secteur tertiaire représentent 2,9 % de la consommation de produits pétroliers et 14,6 % de la consommation d’électricité. En dehors de ce dispositif, la CCI propose d’autres outils pour aider les entreprises, quelle que soit leur taille.

M.D.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market