Un appel à l’unité et des réponses attendues

Lundi, Philippe Blaise (Républicains Calédoniens) lançait un appel cohérent aux loyalistes en vue des provinciales. Six mois après le référendum, ces élections constitueront une étape déterminante pour la suite du processus institutionnel : c’est sur la base de ce nouveau résultat, au mois de mai, que l’État engagera des discussions sur notre avenir statutaire. On sait que le risque de perdre la majorité au Congrès au profit des indépendantistes est bien réel et face à ce constat, une solution s’impose à tous estiment les Républicains calédoniens : ceux qui ne veulent pas de l’indépendance doivent absolument se mobiliser et s’unir pour garder la majorité, pour « retrouver le chemin d’un vrai destin commun dans la France » et remettre au passage le territoire « sur une voie politique et économique qui fonctionne ».

Dans le Sud, l’idée est de réunir les Républicains calédoniens, le Rassemblement, le MPC et tous ceux qui se reconnaissent dans ce message politique. Calédonie ensemble, qui a défendu une vision radicalement opposée, doit en revanche « rendre des comptes devant les électeurs » de son « mauvais bilan économique et social » et « subir la brûlure du suffrage universel ». Dans le Sud, les loyalistes craignent de perdre deux élus au profit du FLNKS. L’unité totale ne devrait rien y changer. Dans le contexte du Nord et des Îles, où il est possible d’aller chercher des sièges notamment ceux perdus en 2014, on admet néanmoins qu’un rapprochement sera nécessaire (même s’il constitue une sorte de « sacrifice au nom de l’intérêt général »). Cette logique permettrait de contrer une éventuelle progression dans le Sud et de maintenir le rapport actuel.

Alors que la plupart des loyalistes commencent à répondre favorablement à l’appel des Républicains calédoniens, la question est maintenant de savoir ce que décidera Calédonie ensemble. Et de cette décision pourrait bien dépendre le basculement ou non du Congrès.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market