DNC.NC

Suicide à Manus

L’Onu a appelé mardi l’Australie à assurer la protection des migrants au lendemain de la mort d’un demandeur d’asile iranien dans un camp de rétention controversé de l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui doit être fermé en octobre suite à une décision de la Cour suprême de Papouasie. Selon le HCR, l’Agence de l’Onu pour les réfugiés, cette découverte « illustre la situation précaire de ces personnes. L’annonce de la fermeture du centre, en l’absence d’alternatives appropriées, provoque une profonde détresse parmi les réfugiés et demandeurs d’asile […] nombreux sont ceux qui craignent pour leur sécurité à l’extérieur du centre ». L’agence onusienne a une nouvelle fois appelé Canberra à trouver de manière urgente des solutions humaines et viables à l’extérieur de la Papouasie et de Nauru pour ceux qui sont toujours soumis à ces procédures offshore.

L’homme de 28 ans a été retrouvé pendu à un arbre par des enfants près de leur école. Il s’agit du cinquième décès à Manus depuis 2013.

©AFP

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market