Sauvée de justesse

L’intense émotion suscitée par l’incendie de Notre-Dame, en cette semaine sainte, est à la mesure de ce qu’elle représente pour la France et pour le monde, en particulier occidental. Ses 12 millions de visiteurs par an en ont fait le monument le plus visité de la planète. Et le moment a été tout trouvé pour rappeler pourquoi.

Cathédrale gothique par excellence, catholique, héritée du Moyen- Âge, elle est le témoin de près d’un millénaire de l’histoire française et parisienne. Elle constitue symboliquement le point zéro des routes de France.

Sa construction, débutée en 1163 en lieu et place d’une cathédrale romane, aura pris deux siècles. Sa capacité à résister au temps et aux évènements les plus destructeurs – la Révolution, la Commune, deux guerres mondiales – a fait qu’elle a pu accompagner le spectaculaire développement de Paris et jouer un rôle prépondérant dans l’histoire de France. On y a effectué la première réunion des États généraux, les mariages princiers de Marie Stuart, d’Henri IV, le sacre de Napoléon, on y a célébré la Libération, les obsèques du général de Gaulle ou de François Mitterrand…

On répète qu’elle a traversé 856 ans d’histoire sans connaître de sinistre d’ampleur avant ce triste 15 avril. C’est vrai, mais il convient aussi de rappeler qu’elle n’a cessé d’évoluer.

Au cours du temps, Notre-Dame a changé de forme pour recevoir plus de lumière, ses piliers ont été camouflés, son aménagement liturgique, ses vitraux, son clocher ont été modifiés, ses statues ont perdu leur tête. Elle a été vilipendée, sauvée par l’un de ses plus grands défenseurs, Victor Hugo, puis adorée.

Cette cathédrale est finalement « vivante » et elle continuera heureusement son chemin, quelles que soient les décisions architecturales qui seront prises et qui modifieront une nouvelle fois son image. Cela est de nature à nous rassurer comme le fait de voir que dans un monde où le virtuel et l’éphémère gagnent du terrain, nous sommes finalement toujours aussi sensibles à l’histoire et à ce que nous avons concrètement en commun.

C.M.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market