Reculer pour mieux sauter !

Ce qui devait arriver arriva. Philippe Germain a organisé le report de l’entrée en vigueur de la TGC à taux pleins prévue pour juillet
au 1 janvier 2019 par le biais d’un avant-projet de loi. Après un passage par le Conseil d’État, ce texte de report sera confié aux élus du Congrès qui prendront une décision. Le président a considéré que si les entreprises étaient prêtes et ont joué le jeu, un report offrirait le temps de parfaire le dispositif. Il a aussi été dit que le contexte économique n’était pas suffisamment satisfaisant pour un basculement…

Les Républicains calédoniens estiment, eux, que les conditions sont bien réunies pour lancer la TGC et évoquent un sabotage en règle afin de maintenir la marche à blanc, qui rappelons-le, a eu un coût supplémentaire pour les entreprises et les consommateurs calédoniens, alors que l’idée de départ est justement de simplifier et de se substituer à un panel de taxes inflationnistes qui pèsent sur le pouvoir d’achat !

Les syndicats, patrons et intersyndicale vie chère, voient, eux, dans ce report un « enterrement » pur et simple. Les négociations sont allées jusqu’au bout et ils s’inquiètent également que l’on fasse supporter ce poids supplémentaire plus longtemps aux Calédoniens. Quant à la date du 1er janvier, elle est utopique : c’est la période de l’année où les stocks sont au plus haut et surtout on se préparera aux provinciales, autant dire à grapiller des suffrages. Opération périlleuse pour la majorité en place..

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market