Rainbow Warrior : Les excuses, 30 ans après d’un agent

Jean-Luc Kister, nageur de combat des services secrets français responsable de l’équipe chargée de couler en 1985 le Rainbow Warrior en Nouvelle-Zélande, a présenté ses excuses dans un entretien donné à Mediapart.

Le colonel a en particulier présenté ses excuses au photographe portugais tué durant l’opération, aux membres de Greenpeace et au peuple néo-zélandais.

L’opération avait été menée par la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) sous la présidence de François Mitterrand. Le colonel raconte avoir agi sur ordre et fait ce qui lui avait été imposé par les autorités politiques. Mais l’opération « qui devait éviter tout dommage collatéral » a été « un fiasco ». D’autres scénarios avaient été proposés mais ils avaient été refusés par le pouvoir politique qui voulait une mesure « plus radicale ».

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market