Questions à Milo Poaniewa, nouveau secrétaire général de l’Usoenc

Élu la semaine dernière à la tête de l’Usoenc, Milo Poaniewa en assure désormais la gestion. À 53 ans, ce natif de Nouméa a fait carrière à la SLN. Après une trentaine d’années passées dans les rangs du syndicat, il succède à Didier Guénant-Jeanson. Il nouslivre son état d’esprit.

DNC : Vous venez d’être nommé il y a quelques jours. Quelle est votre première impression ?

Milo Poaniewa : C’est une grosse responsabilité de succéder à un ancien secrétaire comme Didier Guénant-Jeanson, un homme d’une grande valeur, un véritable tribun avec une forte expérience. Je suis heureux qu’il m’ait confié cette tâche pour les quatre prochaines années.

DNC : On vous dit plutôt réservé par rapport à votre prédécesseur. Qu’en est-il vraiment ?

Milo Poaniewa : C’est ma façon d’être. Je n’ai pas l’habitude de saisir les médias, mais je sais qu’avec cette responsabilité l’Usoenc aura besoin de s’exprimer, de donner sa position sur les dossiers qui nous concernent tous et les sujets d’actualité. Il faudra donc que je m’y fasse.

DNC : Allez-vous procéder à des changements et quelles sont vos priorités ?

Milo Poaniewa : Il n’y aura pas de changement, nous sommes dans la continuité de grands dossiers, notamment celui de la vie chère, qui est loin d’être terminé, et celui de la question préoccupante du nickel. Le syndicat va également poursuivre ses efforts sur le dossier de la sortie de l’Accord de Nouméa et le développement du syndicat. Nous venons d’adopter une résolution qui donne pour objectif d’augmenter de 10 % le nombre de nos adhérents d’ici quatre ans. Indiquons, qu’au dernier congrès, ils étaient 6 500.

DNC : Vous souhaitez également renforcer l’organisation du syndicat ?

Milo Poaniewa : Effectivement, aujourd’hui dans l’Usoenc, nous avons des politiques, mais il nous manque des techniciens pour répondre encore mieux aux dossiers que nous traitons. En ce sens nous allons renforcer la structure de nos centres de formation et donc revoir l’organisation du syndicat. Mais je ne peux pas trop en dire pour le moment.

Propos recueillis par C.S. 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market