Lutte contre la haine sur internet

Plusieurs députés, dont les deux parlementaires calédoniens, Philippe Gomès et Philippe Dunoyer, ont déposé une série d’amendements lors de l’examen de loi relative à la lutte contre la haine sur Internet en commission de l’Assemblée nationale.

Comme l’explique Philippe Dunoyer, il s’agit de « soumettre tous les opérateurs, quelle que soit leur taille, moteurs de recherche compris, à des mesures visant à lutter contre les contenus haineux sur internet, mais aussi contre les incitations à la violence, notamment en Nouvelle-Calédonie ».
Philippe Dunoyer, ajoute que « des chaînes YouTube et des comptes Facebook constituent des déversoirs de haine et de violence, largement accessibles (…) à de très nombreux jeunes in uencés par ces contenus qu’il faut proscrire », car à ce jour, aucune mesure ne permet de contrôler ou d’encadrer les publications haineuses sur internet. C’est en ce sens que le député pense qu’il faut « envoyer un signal fort et contraindre les opérateurs à retirer les contenus haineux ainsi que les incitations à la violence qui leur sont signalés ».

Le texte de loi sera présenté devant l’Assemblée nationale le 3 juillet alors même que ce mercredi, le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, a annoncé que Facebook transmettra désormais l’adresse IP des auteurs de propos haineaux sur internet à la police.

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market