L’OPT poursuit ses baisses tarifaires

L’Office des postes et télécommunications va poursuivre la baisse de ses tarifs en matière de télécommunications avec de nouvelles offres dans le courant du premier semestre.

« L’OPT n’a pas vocation à thésauriser ». C’est du moins ce que dit Gaël Yanno, le nouveau président du conseil d’administration de l’OPT, nommé le 18 août 2017. En 2015, explique-t-il, l’OPT avait 25 milliards de francs de fonds de roulement et un endettement nul. Une situation exceptionnelle pour une entreprise de ce type et de cette taille. Mais l’OPT est bien un établissement public de la Nouvelle-Calédonie qui lui a confié le monopole des postes et des télécommunications, monopole assuré au moins jusqu’en 2023, date de la fin de son plan quinquennal. Depuis près de deux ans maintenant, l’Office a amorcé des baisses tarifaires, en particulier pour les télécommunications mobiles.

De nouvelles offres vont ainsi voir le jour en 2018, c’est le cas du forfait bloqué à 1 000 francs. Ce « forfait 1 000 » viendra compléter la gamme des forfaits bloqués correspondant à une recharge de carte Liberté, mais avec un coût de communication moins cher (27 francs la minute contre 42 francs) et 10 SMS offerts. Les communications de l’ensemble des forfaits bloqués sont d’ailleurs revues à la baisse. Pour le forfait bloqué à 2 000 francs, le coût de la communication passe ainsi de 33 francs à 27 francs. Les tarifs des packs de SMS sont également en baisse.

Des baisses de prix et une amélioration du service

Les forfaits M, réunissant le téléphone les SMS et internet, vont également connaître des évolutions. Les tarifs seront inchangés, mais les capacités d’internet seront doublées et les SMS seront illimités les soirs et les week-ends, voire illimités tout court pour certains forfaits. Des nouvelles offres vont également voir le jour pour les 18-25 ans (1 800 francs TTC pour 1 heure de communication, 500 Mo d’internet et SMS illimités).

Autre nouveauté en matière de téléphonie fixe qui risque de faire un tabac. Au premier juin 2018, l’OPT va lancer une offre d’abonnement mensuel pour les clients raccordés au très haut débit à 5 000 francs, comprenant l’accès à internet et les appels illimités vers les fixes et les mobiles via la VoIP. Actuellement, l’OPT n’est pas capable de proposer de l’illimité sur les télécommunications normales notamment en raison de la taxe provinciale sur les communications. Concernant internet, l’OPT a également diminué les prix de la bande passante facturée aux fournisseurs d’accès, à condition qu’il répercute de manière progressive ces baisses. Le prix a baissé de 10 % pour la bande passante internationale et 20 % pour la bande passante locale. Une baisse qui prend tout son sens avec l’installation des serveurs Facebook, Google ou encore Netflix en Nouvelle-Calédonie, faisant économiser de la bande passante internationale aux FAI.

M.D.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market