Le Parti travailliste et le LKS ont présenté leurs têtes de liste

Les deux composantes indépendantistes se sont retrouvées en n de semaine pour a cher leurs têtes de listes dans le Nord et les Îles. Pour le Sud, on attend encore de savoir si unité il y aura.

Le Parti travailliste a décidé de partir seul en province Nord avec Rock Doui, ancien élu provincial de 2009 à 2014, en tête de liste. Cette liste est soutenue par les composantes LKS de la côte Est, Francis Poadouy, ancien maire de Poindimié, y étant en 5e position. Côté propositions de campagne, le développement de la proximité solidaire pour construire les dynamiques à venir est mis en avant. Il faut réorienter les politiques publiques en demandant l’avis des populations.

Îles et Sud

Concernant les Îles, Louis Kotra Uregei s’est a ché comme tête de liste de l’alliance avec le LKS. Basile Citré se retrouve d’ailleurs en 3e position. Une liste panachée entre les deux composantes indépendantistes.

Enfin en province Sud, l’alliance a réaffirmé qu’elle souhaitait rejoindre le FLNKS, mais si cette démarche n’est toujours pas entendue par les dirigeants du front, le Parti travailliste se lancera seul dans le Sud avec une liste conduite par le sénateur coutumier Poaéro Cyprien Kawa.


La Dus fait ses recommandations

Dans le cadre de la démarche unitaire, la Dynamik unitaire Sud organisait sa troisième coordination générale de l’année, ce samedi, à la mairie du Mont-Dore, à Boulari. Ainsi, après avoir entendu le rapport de l’équipe chargée de suivre les préparatifs concernant les élections du 12 mai, la DUS (Dynamik unitaire Sud) a émis trois recommandations à l’adresse de la mouvance indépendantiste afin que ces échéances électorales, comme celles des municipales prévues en mars 2020, constituent réellement des atouts en vue du second référendum qui aura lieu en novembre 2020. La première recommandation est de favoriser

toutes les démarches unitaires possibles dans les provinces a n de poursuivre la dynamique en faveur du oui, constatée le 4 novembre 2018. La deuxième recommandation est que cette dynamique se traduise par une augmentation signi cative en nombre d’élus au Congrès par rapport à celui obtenu en 2014 qui était de 25. La troisième recommandation est que, dans la province Sud, la liste dite unitaire tirée par Roch Wamytan re ète l’ensemble des forces politiques et sociales qui s’étaient mobilisées en faveur du oui lors de la consultation référendaire du 4 novembre 2018.

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market