Le FLNKS dessine ses orientations

Le Front a tenu jeudi un bureau élargi à Dumbéa. Le but était de réunir les principaux responsables des partis indépendantistes qui veulent accélérer la constitution de listes unitaires dans les trois provinces.

Le temps est plus que jamais compté pour les leaders indépendantistes qui se sont réunis jeudi dernier lors d’un bureau élargi à Dumbéa. Le but était de savoir quelle stratégie ils allaient mettre en place en vue de l’échéance du 12 mai. « Et il y a urgence, nous avons pris du retard et ne vous leurrez pas, l’État fera tout pour garder la Nouvelle-Calédonie », a indiqué Roch Wamytan.

L’objectif de la démarche est sans nul doute de faire « l’unité aux provinciales pour espérer remporter le Congrès », a expliqué le secrétaire général de l’UC, Pierre-Chanel Tutugoro, l’animateur de cette réunion de Dumbéa, « mais on devra faire mieux qu’au référendum ».

Restitution des travaux

Cette réunion de jeudi était l’occasion de restituer le fruit des groupes de travail mis en place à la n 2018 et baptisé « stratégie provinciale ». Des travaux qui ont traité de la gestion des collectivités, du programme et de la stratégie électorale.

Même si le résultat des discussions des leaders indépendantistes n’a pas été dévoilé, il est certain qu’ils devront s’appuyer sur une coalition de tous les partis en province Sud, tous ceux qui ont voté oui au référendum. Ce qui exclut le Parti travailliste. Pour les deux autres provinces, on sait juste qu’une « une démarche concertée et stratégique » devra être développée selon Pierre-Chanel Tutugoro.
On sait également que les listes, qui ont été élaborées et discutées jeudi, seront dé nitives, le 30 mars au congrès du FLNKS et qu’elles devraient faire la part belle aux jeunes, comme l’a souligné Daniel Goa.

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market