Le cachalot mort évacué au large

Après avoir tenté de sauver le cachalot bloqué en baie de Saint-Vincent depuis plus de trois semaines, les gardes nature de la province Sud ont constaté lundi soir la mort du cétacé à proximité de l’îlot Page dans cette même baie. Ils ont procédé à l’évacuation de la carcasse vers le large mardi matin, alors que la marée était favorable. « Face à l’urgence de la situation et grâce à ses moyens logistiques, la province Sud a pris la décision de remorquer la carcasse et de la relâcher à plus de 10 kilomètres de la passe de Uitoe, bien que l’enjeu sécuritaire ne soit pas directement de sa compétence », a tenu à souligner la collectivité. Trois opérations de sauvetage avaient échoué. Elles avaient impliqué les garde nature, des plaisanciers, des « ambassadeurs » du lagon et un expert scientifique. Ils n’ont pas été en mesure de réorienter le cétacé vers le large. L’animal était dans un état de fatigue extrême et ne « réagissait pas longtemps aux stimuli. » Sa taille était estimée à 16 mètres, son poids à environ 40 tonnes. Le MRCC a émis un avis de vigilance aux plaisanciers, la carcasse attirant de nombreux requins dans la zone.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market