L’académie des filles officiellement lancée

La première académie fédérale féminine de football de Nouvelle- Calédonie sera inaugurée ce vendredi. Seize lles font partie de cette première promotion.

La première académie fédérale de football réservée aux filles a été créée et depuis la rentrée, elles sont 16 adolescentes à en faire partie.

C’est vendredi que la structure sera offciellement inaugurée notamment par Patricia Gonzalez et Anne Noé, deux responsables du développement du football féminin à la Fifa, ainsi que par les acteurs du projet.

16 filles dans la place

Elles ont fait leur rentrée comme toutes les autres jeunes filles de leur âge en février, à la seule différence qu’elles disposent d’une formation, d’un encadrement et d’un emploi du temps spécifique tournée vers le ballon rond.

Elles sont âgées de 13 à 14 ans, issues des trois provinces et surtout les premières à faire partie d’une nouvelle aventure : la première promotion de la toute nouvelle académie fédérale du football féminin calédonien. « Candidate et engagée dans ce projet pilote de la Fifa à l’échelle océanienne, la Fédération a ainsi donné le coup d’envoi d’une académie 100 % féminine, grâce à l’accompagnement et le soutien de la Fifa dans ce nouveau programme, l’appui du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et une collaboration étroite avec le Comité territorial olympique et sportif, les provinces et la Direction de la jeunesse et des sports », précise les responsables de la Fédération calédonienne de football.

Cette académie est un triple projet : éducatif, scolaire et sportif. Pour Kamaliele Fitialeata, Conseiller technique à la FCF et responsable de l’académie. : « Au-delà de la scolarité qui reste prioritaire avec l’objectif que chacune des lles sorte avec le brevet des collèges en poche, puis le bac par la suite, il y a tout ce processus de construction de l’individu qui est au cœur du projet, avec également des objectifs sportifs à terme, puisque les lles seront amenées à jouer avec nos sélections nationales. »

Une structure inédite

Les filles vivent toutes sur place, au Cise de Koutio. Tous les matins, elles sont déposées pour suivre leur scolarité soit au collège de Sainte-Marie de Païta, soit au collège Apogoti de Dumbéa. Elles sont ensuite récupérées à 15 h 00 pour rejoindre le centre technique de Païta et faire leurs entraînements, au rythme de quatre sessions par semaine. « Le rythme d’apprentissage et de progression est tout autre pour nos apprenties footballeuses, leur structure veille au bien-être sportif et scolaire de chacune d’entre elles », précise la Fedcal. Elles sont encadrées par un sta de 12 personnes allant des entraîneurs au préparateur physique, du médecin au kiné, du manager aux responsables scolaires.
« Niveau terrain, on est sur de la préformation avec des séances où le premier objectif reste la joueuse. Les filles retrouvent leur club le week-end. Au niveau scolaire, des créneaux d’études sont mis en place chaque soir de la semaine. L’un n’ira pas sans l’autre : réussir ses études en premier et ensuite s’épanouir à travers le football », commente Kamaliele Fitialeata.

Place maintenant au travail pour cette première promotion de joueuses en imaginant bien que certaines atteindront le haut niveau, comme cela se fait déjà dans d’autres structures sportives dédiés à la jeunesse calédonienne.

CS/fedcal

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market