La société calédonienne d’ornithologie lance l’opération SOS pétrels

La saison des envols massifs des jeunes pétrels a débuté et est propice à l’échouage des oiseaux marins. La SCO appelle la population à la vigilance.

Chaque année, plusieurs dizaines de pétrels (pétrels de Tahiti, pétrels de Gould, puffins du Pacifique) viennent s’échouer sur nos terres. Désorientés par nos lumières artificielles, ces oiseaux marins sont incapables de redécoller. Vulnérables, ils sont alors exposés à de nombreuses menaces (prédateurs, circulation routière,…) et à une mort quasi certaine. La SCO se mobilise pour secourir ces oiseaux marins en détresse en faisant appel au grand public car, dit-elle, « un simple geste suffit souvent pour qu’ils reprennent la mer ».

Elle livre les conseils suivants : lorsqu’un oiseau marin échoué est trouvé, il doit être recueilli dans un carton fermé, mais troué, protégé et placé au calme et à l’abri de la chaleur. L’oiseau ne doit pas être nourri ni abreuvé. Si l’oiseau est vif, que son plumage est intègre, qu’il n’est pas blessé (pas d’aile ou patte cassée ou pendante) et qu’il se défend quand on l’approche, il est suffisamment vigoureux pour repartir en mer. Il peut être relâché, uniquement en début de journée (afin d’éviter un nouvel échouage nocturne), depuis une plage ou un bord de mer. Il suffit de le lancer face au vent pour qu’il reparte.

Si l’oiseau semble faible, blessé, peu vigoureux ou malade, ou en cas de doute sur son état de santé, l’oiseau doit être déposé pour soins au parc zoologique et forestier, si vous êtes sur le Grand Nouméa, ou des cliniques et cabinets vétérinaires et de brousse partenaires de l’opération SOS pétrels dont la liste est disponible sur le site internet de l’association (www.sco.nc). En dehors de cette zone, il convient de contacter la SCO au 83 89 40 pour plus de précisions sur la conduite à tenir et les personnes ressources en mesure de prendre en charge l’animal. Il peut aussi être utile de prendre des photos de l’oiseau et de les transmettre à la SCO pour identification par courriel à l’adresse asso. sco@gmail.com.

À noter qu’il ne faut pas ramasser les oiseaux que vous trouvez sur les îlots ou sur les colonies. Ceux-ci n’ont pas besoin d’aide pour regagner la mer.

C.M.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market