La sellerie et la voilerie, la passion d’Isabelle

Isabelle Braun vient de reprendre l’entreprise Voiles Passions au Shop Center Vata. Plus que le métier de voilier-sellier, c’est une véritable passion qu’elle exerce. Rencontre.

Installée face à sa machine à coudre, Isabelle Braun répare une aile de kite. Sellier de formation, elle vient de reprendre, à 35 ans, l’entreprise de voilerie-sellerie de Tifenn Franchin, Voiles Passions. Depuis quelques mois à Nouméa, elle coud, assemble, répare des ailes de kite, de windsurf, de voilier ou encore des tauds de bateaux.

Déjà venue s’installer en Nouvelle-Calédonie avec son compagnon, ils étaient repartis en métropole pour suivre chacun des formations professionnelles. Elle savait qu’elle reviendrait un jour en exerçant sa passion : la couture. Deux enfants et quelques années tard, elle obtient son CAP sellerie à Douarnenez et lui, son capitaine 500.

Un jour, sur le site web de l’école d’Isabelle, l’Atelier de l’enfer, Isabelle découvre une annonce postée par Tifenn Franchin de Nouvelle-Calédonie. Là, c’est le déclic : Isabelle décide de quitter le bassin d’Arcachon avec sa famille et de racheter l’atelier du Shop Center Vata.

Une transmission en douceur

À Nouméa on dénombre aujourd’hui 12 selleries et cinq voileries. « Je pense qu’il y a du travail pour tout le monde », commente Isabelle. C’est la première fois qu’elle devient entrepreneur « C’est un peu stressant, l’inconnu, mais je suis très motivée », assure-t-elle. Pour elle, pas de vacances d’été, son atelier est ouvert tous les jours de 8 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Tifenn Franchin lui cède son entreprise après l’avoir créée il y a trois ans. Afin que la transmission d’entreprise se passe au mieux, Isabelle a été aidée par la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA-NC). Elle a suivi une formation de création d’entreprise de deux jours et établi un plan de financement et de trésorerie. En Nouvelle-Calédonie, les entreprises artisanales sont au nombre de 11 600 établissements.

L’art de la précision

22-dsc_4294

 

Sortie major de sa promotion de Douarnenez, Isabelle « aime réaliser et coudre des pièces uniques. Chaque client est différent. Quand on me commande un coussin pour un bateau ou un taud de bateau, ça ne sera jamais le même travail », exprime-t-elle. Lorsqu’elle entreprend du « coussinage », par exemple, elle utilise des bandes incrustées, des motifs, etc. Au quotidien, elle est capable de fabriquer de nombreux ouvrages pour le monde maritime : tauds, capotes de roof, biminis, housses de Zodiac… Elle peut aussi coudre des bennes de pick-up, des housses de protection, des toiles tendues et surtout fabriquer des selles de moto !

Cette profession a donné son nom à un point de couture très fin : le point sellier. « Pour moi, une couture droite doit être droite », explique Isabelle minutieuse qui se fournira en Métropole pour la sellerie et en Nouvelle- Zélande pour la voilerie. Afin de parfaire son atelier, en plus de ses deux machines à coudre, elle va commander une agrafeuse et un compresseur (dédié aux selles de moto ainsi qu’aux coussinages).

Si Isabelle Braun aime la sellerie, elle n’arrêtera pas la voilerie pour autant : elle continuera de réparer des voiles et des ailes de kite. Elle compte d’ailleurs commencer à pratiquer ce sport bientôt. Même si son hobby reste… la country ! « J’adore la musique, la danse et l’univers qui va avec la country » s’enthousiasme-t-elle. Il est fortement probable qu’elle trouve son bonheur ici…

L.D.

Voiles Passions

Téléphone : 76 85 84

Facebook : Voiles Passions

Shop Center Vata – 1er étage

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market