La Gigawatt a 25 ans !

Organisée depuis 1995 par la société Enercal, la Gigawatt fêtera ce dimanche son quart de siècle. Pour célébrer cet anniversaire, l’organisation propose de nombreuses animations pour les coureurs, mais aussi pour les accompagnants.

Depuis 1995, la Gigawatt a mobilisé 29 000 coureurs. Avec plus de 1 300 participants ces dernières années et jusqu’à 1 800 en 2005, cette course est devenue au fil des années l’événement sportif le plus populaire de Nouvelle-Calédonie. Qu’ils soient marcheurs ou coureurs, en équipe, seuls, amateurs ou spécialistes des raids sportifs, ils viendront tous, dimanche, mordre la poussière du Sud.

Trois distances sont proposées selon le niveau des coureurs : 30, 20 et 10 km. Avec des dénivelés de 200 à 400 m, l’épreuve se court par équipes de deux : hommes, femmes ou mixtes. La nouveauté cette année, un 4 km ouvert à tous, même aux enfants de plus de 10 ans. « Sur cette distance, on pourra courir ou marcher, c’est une course où il n’y aura aucun classement, aucun temps, le but étant de simplement participer et de faire partie de la célébration des 25 ans de la Gigawatt », précise Nathalie Kurek, la responsable communication d’Enercal.

Tradition oblige

Le parcours partira, comme lors des précédentes éditions, du barrage de Yaté pour suivre le lac et la ligne de transport d’électricité exploitée par Enercal. La course se terminera au site protégé et aménagé des Bois du Sud. L’itinéraire sera entièrement balisé. Tous les concurrents seront convoqués à 7 h, soit une heure avant le départ. Tous devront prendre des navettes pour le barrage de Yaté à partir du lieu d’arrivée de la course à laquelle ils sont inscrits (le lieu où ils garent leurs véhicules). Pour le 30 km, vous devez garer votre véhicule au Bois du Sud, pour le 20 km, vous devez stationner au marais Kiki et pour le 10 km et le 4 km, vous devez vous garer au pont de la Madeleine. Attention, l’organisation indique que « tous les participants devront avoir deux litres d’eau au départ, sinon pas de course ! ».

Une fête populaire

Pour célébrer ses 25 ans, plusieurs animations seront proposées. « Un plein de nouveautés », précise Nathalie Kurek. C’est ainsi qu’un « petit déjeuner sera préparé pour tous les coureurs dès 6 heures, suivi d’un échauffement offert par Santeo. Une exposition photo retraçant les 25 ans de la course sera mise en place au Bois du Sud, les groupes Fuego Gitano et Djah Ta donneront un concert. Sur place également, un marché local, des stands de restauration, des séances de massage et des jeux XXL seront proposés. Le but est de fêter ce quart de siècle comme il se doit, avec les participants, leurs familles et amis, mais aussi de faire venir le grand public pour passer, ensemble, un moment récréatif au Bois du Sud, de 9 h à 14 h.» Pour encadrer la Gigawatt, plus d’une centaine d’agents Enercal bénévoles seront une nouvelle fois sur place. Sachez enfin que si les inscriptions se clôturent à l’heure où nous écrivons ces lignes, la remise des dossards s’effectue jusqu’à samedi au siège d’Enercal, avenue du Général de Gaulle.


LA GIGAWATT

1995 : début de l’aventure. Cette année-là, Enercal fête son quarantième anniversaire et la direction de la société souhaite créer un événement qui marque le lien entre l’entreprise et la population calédonienne. Un groupe de travail décide d’organiser une course à pied en équipes. Initialement, la course ne proposait qu’une distance de 30 kilomètres.

1996 : création de la Mini-Gigawatt de 10 km, au départ pour les moins de 18 ans et les plus de 60 ans

1998 : la Gigawatt devient l’épreuve la plus populaire du pays avec 940 concurrents.

2000 : la distance des 20 km est inscrite au parcours.

2005 : plus de 1 800 participants prennent le départ de la course.

2012 : création de la Gigajeunes.2014 : la Gigawatt fête ses 20 ans.

2019 : on célèbre les 25 ans.

C.S.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market