La Chine met en garde Washington sur le déploiement de missiles dans la région

La Chine a fait savoir qu’elle sera obligée de prendre des mesures de rétorsion si les États-Unis devaient déployer des missiles terrestres dans la région Asie- Pacifique. Une mise en garde intervenue alors que les États-Unis se sont retirés du traité de désarmement (FNI) conclu pendant la guerre froide et lui interdisant justement l’utilisation de missiles terrestres de portée intermédiaire emportant des charges nucléaires ou conventionnelles.

Mark Esper, nouveau chef du Pentagone, a espéré un déploiement de ces armes en Asie « le plus tôt possible ». Il effectue d’ailleurs une tournée d’une semaine dans la région. La Chine a appelé le Japon, la Corée du Sud et l’Australie à la « prudence », et à ne pas permettre un déploiement de missiles américains sur leur sol, ce qui « n’entrerait pas dans l’intérêt de leur sécurité nationale ».

Lundi, l’Australie a assuré que l’idée d’accueillir sur son sol des missiles américains n’était pas à l’ordre du jour.

Washington se place en position de pouvoir concurrencer la Chine dont l’arsenal est constitué d’armes interdites par le traité FNI que Pékin n’a jamais signé.

©Getty images 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market