Francofolies, acte 2 !

Les 14 et 15 septembre, la baie de la Moselle va vibrer au rythme des Francofolies. Pour la deuxième année consécutive, MusiCal Productions relève le défi d’importer le concept du festival mythique de La Rochelle chez nous pour une grande fête de la musique francophone.

La première édition des Francofolies version Nouvelle-Calédonie organisée l’année dernière était allée au-delà des espérances avec des artistes de renom, une belle synergie avec les groupes locaux, une technique sans faille assurée par Océania et pas moins de 8 000 spectateurs sur trois soirs au centre culturel Tjibaou. Les Calédoniens ont été emballés tout comme la direction des Francofolies. De quoi partir pour une nouvelle aventure.

Cette année, l’événement se tiendra à la baie de la Moselle. « Le centre Tjibaou est un lieu fantastique, mais il y avait une vraie volonté d’aller plus en centre-ville, d’être moins excentré, au plus près des populations comme les Francofolies originelles de La Rochelle », commente Chris Tatéossian, directeur de MusciCal Productions.

Cette disposition offre l’avantage d’avoir le village des Francofolies et les concerts en un seul et même lieu. « Au total, sur les deux parkings de Moselle nous avons pas moins de 9 000 mètres carrés ! » La grande scène sera une nouvelle fois chapeautée par Océania et le podium de la ville servira aux artistes, côté village.

Variétés françaises le vendredi

©Sophie Erbrard

La baisse des subventions publiques, qui comptent pour 10 % du budget du festival, a forcé MusiCal Productions a freiner ses rêves les plus fous. Mais la programmation ne s’en fait pas ressentir : les Francofolies accueillent, comme l’année dernière, huit artistes de l’extérieur et dix locaux. Les prestations seront plus concentrées, sur deux jours. Il n’y aura pas de soirée rock comme l’année dernière, un choix opéré au regard « des disponibilités des artistes ».

Le premier soir propose une affiche éclectique de tendance variétés françaises. Le duo Brigitte, qui ne manque pas de fans localement, revient pour nous présenter son troisième album très attendu et intitulé Nues. Il y aura par ailleurs Christophe Willem et son nouvel album Rio. L’artiste offre un ton optimiste, du plaisir et de la bonne humeur dans des rythmes pop et soul. À voir également, Slimane, découvert dans The Voice en 2016, double disque de platine pour A bout de rêves. Il nous présentera son dernier opus, Solune, plus intimiste.

Nous aurons par ailleurs le plaisir d’accueillir Vaiteani et Luc et leur « polynesian folk ». Le duo avait émergé aux Francofolies de 2011 à La Rochelle, à l’occasion du concours 9 semaines et 1 jour. Il a sorti son premier album fin 2017, Vaiteani, avec 13 chansons en anglais et en tahitien. Gulaan, enfin, que l’on ne présente plus avec près de 25 ans de carrière, 15 albums et un passage remarqué à The Voice, sera aussi de cette première soirée.

©Franck Loriou

Musique urbaine le samedi

Avis aux fans de reggae, rap et hip-hop pour la seconde soirée !
Pour fêter les 20 ans de l’inégalable et classique album L’école du micro d’argent, le groupe IAM effectue une tournée avec un show à la hauteur de la légende. Le groupe marseillais reprendra ses meilleurs titres Petit frère, Né sous la même étoile… Tout simplement énorme !

À ne pas rater non plus : L’entourloop, ces anciens nourris au bon grain des sound systems et de la culture vinyle pour une fine fusion du reggae et du hip-hop. Ce collectif de beatmakers nous fait voyager et vaut vraiment le détour. Après le succès de son premier album, en 2018, Chickens in Your Town, il revient avec Le savoir-faire et des collaborations pointues avec Panda Dub, Kill Emil et de nombreux feats(MarinaP,Demolition Man…)

Kalash, nouveau roi du reggae dancehall exploitant les sonorités afro-caribéennes, fera fureur en particulier chez les plus jeunes. L’artiste remplit désormais l’Olympia et le Zénith. Son deuxième album Mwaka Moon, sorti en octobre 2017 et réalisé avec les plus gros beatmakers américains et français, est déjà disque de platine… Ce jeune homme a un talent hors norme.

Les fans apprécieront aussi Vald, Valentin Le Du de son vrai nom, qui s’est fait connaître sur internet avant de sortir Agartha, en janvier 2017, disque de platine. Il est de retour cette fois avec Xeu et le tube Désaccordé !

Les artistes locaux seront bien représentés avec Pacifika Hood, collectif de rap-trap créé à Nouméa en 2012.

Globalement, nous dit Chris Tatéossian, « les styles sont bien délimités sur le vendredi et le samedi, mais il y aura plusieurs ambiances dans chaque soirée ». À vous donc de choisir ou de vous orienter vers un pass pour les deux jours.

Dans un souci de rendre les Francofolies « accessibles au plus grand nombre », les prix ont été tirés au maximum. Pour une soirée, le tarif plein est à 6600F, le tarif réduit à 5600F.

Le village

Les Francofolies, ce sera aussi un village gratuit samedi, toute la journée, pour se divertir, se nourrir, se promener. Sur place des artistes, un espace de dédicace, des concerts, des spectacles, des associations, un petit marché… La Fnac tiendra un stand gratuit pour les 6-12 ans en proposant toute une série d’activités culturelles. Les petits jusqu’à 5 ans pourront aller à la garderie éphémère sécurisée, encadrée par des professionnels et remplie de jeux.

Durant cinq jours autour du festival, NC 1ère recevra les artistes dans ses différentes émissions télé et radio et sur internet. Une partie des concerts sera enregistrée dans les conditions du direct pour être retransmise ultérieurement. L’idée est bien que le festival profite à tous les Calédoniens.

C.M.


Vendredi à partir de 16 heures :

Gulaan, Vaiteani Slimane Christophe Willem Brigitte

Samedi à partir de 17 h :

Pacifika Hood VALD L’entourloop Kalash, IAM

Village gratuit NC 1ère samedi de 9 h à 16 heures :

Yenu, Baraka, Paul Wamo, Kaori, Incontrol, Kalaga’la, Kapa Kapa, Kass Pa.

Billetterie sur eticket.nc

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market