Flyboard et hoverboard, envoyez-vous en mer !

à l’occasion du Salon de la mer et du bateau qui s’est tenu au quai Fed le week-end dernier, MaboJet a présenté ses flyboards et hoverboards, ces curieux engins qui vous propulsent au-dessus du lagon. L’occasion d’en savoir plus sur ces appareils qui ont la cote et ne cessent d’évoluer. La société annonce l’arrivée prochaine du jetpack.

 

Survoler les flots comme un super-héros et, quelques secondes plus tard, plonger dans le lagon pour aussitôt resurgir à la vitesse de l’éclair et réaliser des figures incroyables… C’est ce que propose depuis deux ans la société MaboJet avec ses flyboards et, depuis l’année dernière, avec ses hoverboards.

Le principe de ces deux engins est à peu près similaire. Relié à un jet-ski par un tuyau qui pulse de l’eau jusqu’à vos pieds raccrochés à deux buses fixées sous un plancher, c’est le flyboard. Le hoverboard est, quant à lui, une sorte de planche de surf avec une seule buse. Les deux engins vous permettent de vous élever au-dessus des flots jusqu’à plus de six mètres.
La hauteur est gérée par le moniteur. Dès que vous prenez les virages à gauche et à droite, avant et arrière, puis le plongeon en avant, libre à vous d’évoluer comme vous le sentez. Le moniteur réduit la puissance si vous vous rapprochez dangereusement de la motomarine ou si vous sortez du périmètre de sécurité. « Si le flyboard permet d’enchaîner des figures de freestyle dans l’air, de plonger et de ressortir de l’eau, le hoverboard est une véritable planche hydropropulsée qui permet à son utilisateur de surfer sur l’eau. Avec le hoverboard, beaucoup retrouvent les sensations du snowboard », ajoute Louis Mabo, le gérant de MaboJet.

Apprentissage facile

La pratique des ces deux engins est essentiellement destinée à ceux qui recherchent des sensations fortes et inégalées. Au fil des ans, les fly et les hover se sont affinés et permettent aujourd’hui à tout le monde de s’y essayer. Rapidement, vous aller pouvoir réaliser des  figures « complètement délirantes comme des tonneaux ou des vrilles avec un flyboard », précise Louis Mabo. Après les premières minutes consacrées aux impressions et aux appréhensions, les vingt minutes suivantes vous permettent de jouer avec l’engin dans toutes les dimensions. Les plus téméraires et les plus doués ajouteront un backflip à leur expérience de vol. Le hoverboard est un engin plus délicat dans son maniement et se destine à tous ceux qui pratiquent où qui ont déjà pratiqué un sport de glisse sur terre comme sur mer.

Le jetpack, pour bientôt

Cerise sur le gâteau, l’équipe de MajoJet doit recevoir prochainement une nouvelle génération de flyboards, encore plus performants, équipés notamment de télécommandes sans fil pour pouvoir diriger seul le flux d’eau envoyé dans les buses. Autre nouveauté attendue et sur le même principe que le fly et le hoverboard dans le fonctionnement, le jetpack. L’engin est cette fois équipé de buses dans le dos et non sous les pieds. « Ce système est donc beaucoup plus facile que les boards. Vous êtes assis et son maniement nécessite moins d’équilibre et de dextérité. Les commandes de direction sont placées sous les bras. Désormais tout le monde peut voler comme James Bond ! C’est un engin adapté à un large public », précise Louis Mabo. Le jetpack pourra également être utilisé par les personnes handicapées. Une machine qui devrait attirer encore plus de Calédoniens sachant que depuis le lancement du fly et du hoverboard en 2013, déjà 4 000 personnes ont essayé ces engins.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market