Exécution massive en Papouasie

Des ouvriers d’un chantier routier dans l’est de la Papouasie indonésienne ont été assassinés dimanche. L’Armée de libération nationale de l’ouest de la Papouasie a revendiqué l’attaque disant avoir exécuté 24 ouvriers. L’armée indonésienne déployée dans le district montagneux de Nduga a retrouvé 16 corps et recherche d’autres victimes. Le groupe rebelle indépendantiste a expliqué que ces hommes ont été tués parce qu’ils étaient des membres de l’armée indonésienne « déguisés » et qu’en temps de guerre, « il s’agit de tuer ou d’être tué ». Les ouvriers étaient une cible dans la lutte pour l’indépendance de la province. De nombreux Papous s’opposent au développement des infrastructures par la « puissance coloniale ». Un survivant de l’attaque a décrit des exécutions par balle tandis que d’autres ouvriers qui tentaient de s’enfuir auraient été égorgés. L’armée recherche les assaillants qui bénéficient du soutien de la population locale. Il est à craindre une aggravation du conflit avec les forces armées accusées par les ONG d’exactions sur la population mélanésienne.

 

©AFP

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market