DNC.NC

Élections municipales de Bourail : Patrick Robelin favori

Comme prévu, les quatre listes restent en lice pour le second tour des municipales de Bourail, aucune n’ayant obtenu la majorité absolue. Au premier tour, la liste « Intérêt communal de Bourail », emmenée par Patrick Robelin, est arrivée en tête.

La liste de Patrick Robelin est arrivée en tête, dimanche dernier, au premier tour des municipales de Bourail, avec 41,09 % (985 voix) des suffrages exprimés. La liste, qui rassemble aussi bien le soutien des Républicains calédoniens que de Calédonie ensemble termine devant « Bourail vers l’avenir » de Nadir Boufenèche qui récolte 27,83 % des su rage exprimés (677 voix). En n, « Bourail autrement » de Valentino Matuafaufau a che un score de 20,78 % devant Jacques Leclère de « Bourail pour tous » avec 10,30 % des su rages.

Patrick Robelin est arrivé en tête dans quatre des cinq bureaux de vote, les électeurs de Pothé donnant leur préférence à la liste emmenée par Valentino Matuafaufau.

Pas d’alliance

S’il conserve une certaine avance, on redoutait jusqu’à mardi soir une alliance pour le second tour. Des rumeurs faisaient du moins état d’un rapprochement entre « Bourail autrement » et la liste de Nadir Boufenèche. Une liste de couleur indépendantiste rejoignant une liste du Rassemblement, cela aurait sans nul doute soulevé quelques interrogations… Mais au final, il n’en est rien, point d’alliance, les quatre listes ont bien été maintenues pour le second tour.

Patrick Robelin part donc logiquement favori pour ces municipales. Il répond à quelques questions.

Patrick Robelin, que retenez-vous du premier tour?

La question était de savoir si la population allait venir voter ou pas. Au final, près de 60 % des Bouraillais ont accompli leur devoir électoral. Je tiens à les en remercier. J’adresse aussi tous mes remerciements et ceux de mon équipe à toutes celles et ceux qui nous ont déjà fait confiance. Les résultats du premier tour nous donnent une avance confortable qu’il faudra consolider au second.

Ne redoutez-vous pas un panachage des listes pour vous contrer ?

Tout est possible, cependant nous ne le redoutons pas particulièrement, car en politique l’arithmétique ne s’applique pas. Quand deux listes fusionnent, et d’autant plus si elles ont des visions divergentes, le score de l’une ne s’additionne pas au score de l’autre. Il y a toujours des personnes sacri ées par une opération de panachage qui ampute

la liste des voix portées par les anciens colistiers laissés sur le bord du chemin. Pour ce qui nous concerne, nous ne souhaitions pas nous orienter vers une fusion compte tenu de la cohésion qui existe au sein de notre équipe. Notre résultat au premier tour nous a mis à l’abri de cette éventualité de toutes les manières.

Que dire aux Bouraillais pour le second tour, quel est votre message ?

Tout d’abord, j’appelle toutes les Bouraillaises et tous les Bouraillais à se déplacer pour aller voter le 10 juin prochain. Nous avons besoin d’une très forte majorité, d’une légitimité incontestable qui nous donnera l’autorité nécessaire au redressement de la commune. Ensuite, nous sommes la seule équipe à conjuguer autant d’expérience, de compétences et de disponibilité au service de tous les Bouraillais. Plusieurs d’entre nous ont déjà une expérience d’élu municipal, d’adjoint ou d’élu provincial. Au lendemain des élections, nous serons à l’ouvrage pour éviter de perdre du temps, Bourail en a su samment perdu ! Nous avons fait preuve durant ces quatre dernières années, contrairement à d’autres, d’un sens des responsabilités en honorant nos engagements tant au sein du conseil municipal que des commissions.

Nous sommes la seule liste qui, grâce à ses multiples soutiens, pourra bénéficier de l’aide financière et technique de l’institution provinciale et du gouvernement et ce quel que soit le résultat aux élections provinciales de 2019.

En outre, j’appelle à la vigilance des électeurs quant au choix qu’ils feront dimanche : lorsque l’on est élu et d’autant plus à la tête de l’exécutif, on ne peut pas être en a aire avec la collectivité et décider de l’utilisation de l’argent public ! Pour ce qui est de notre liste, aucun d’entre nous n’est lié par un contrat de prestations, de fournitures ou d’affaire avec la commune.

Il est maintenant arrivé le temps du « faire » et du « faire ensemble ». C’est pourquoi, j’appelle les Bouraillais à voter « Intérêt communal de Bourail » ce dimanche 10 juin.


Sarraméa : la liste du maire sortant remporte l’élection

À Sarraméa, il n’y avait qu’un seul tour puisque la commune compte moins de 1 000 habitants. Si « Entente communale» réalise le meilleur score, les élections n’ont fait ressortir aucune majorité.

La liste « Entente communale », emmenée par le maire sortant, est arrivée en tête de l’élection municipale qui s’est déroulée dimanche. Elle a obtenu cinq sièges sur 15 au conseil avec 118 voix. « Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu dans cette élection. Même si je n’ai pas obtenu la majorité, cela me permet de voir que j’ai le soutien de la population. J’avais confiance en ce scrutin. Je vais dorénavant pouvoir poursuivre et terminer comme il se doit mon programme », indique Alexandre Nemebreux.

Il est suivi de la liste « Sarraméa Kanaky », conduite par Karmen Holéro, qui se présentait pour la première fois et obtient quatre sièges avec 86 voix. L’ancienne maire de la commune, Prisca Holéro, obtient trois sièges avec 69 voix pour sa liste « Union citoyenne », tout comme Thierry Ciprien Kawa de « Sarraméa autrement » avec 69 voix. Les groupes doivent se réunir ce vendredi pour procéder à l’élection du nouveau conseil municipal et on saura si Alexandre Nemebreux retrouve son siège de maire. En tout cas, au regard de la répartition des sièges, les discussions seront de mises.

CS

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market