Difficile de préparer les Jeux

En raison de l’annulation de son déplacement en Papouasie- Nouvelle-Guinée, la sélection calédonienne a dû se tourner vers la Nouvelle-Zélande pour préparer les Jeux du Paci que de Samoa en juillet.

La sélection devait disputer deux matchs amicaux en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les 7 et 9 juin, pour préparer les Jeux de Samoa. Mais en raison de la situation politique instable qui sévit dans ce pays, liée à la démission du Premier ministre, Peter O’Neill, soupçonné de corruption, la sélection calédonienne, redoutant d’être accueillie dans des conditions de sécurité incertaine, s’est finalement tournée vers la Nouvelle-Zélande pour s’entraîner.

15 joueurs de la sélection se sont envolés dans l’urgence pour rejoindre le centre technique de la confédération océanienne. Depuis le début de la semaine, ils tentent d’effectuer une préparation intensive en vue des Jeux du Pacifique avec, au menu, une grosse séance d’entraînement au moins par jour et des rencontres d’équipes locales. Ce samedi, un match (non Fifa) devrait être organisé contre la sélection A de Tahiti, également de passage en Nouvelle-Zélande.

Une composition difficile

Au-delà de ce changement de dernière minute qui n’avantage pas l’équipe de Nouvelle-Calédonie, le sélectionneur a dû composer avec un groupe incomplet. Thierry Sardo a dû jongler entre les joueurs blessés et ceux retenus ailleurs dans les compétitions internationales. Ainsi, le meneur de jeu de Magenta, Richard Sele, et le milieu récupérateur, Didier Simane, et les joueurs de Hienghène, Bertrand Kaï et Brice Dahite, sont indisponibles. Le sélectionneur a donc dû réintégrer des joueurs pour arriver à composer une équipe, comme Jean-Chris Wajoka, de Magenta. « On doit composer avec les indisponibilités, en espérant avoir tout le monde pour les Jeux, c’est toujours un peu compliqué en fonction des obligations de chacun », expliquait, avant son départ pour la Nouvelle-Zélande, Thierry Sardo.

Fort heureusement plusieurs joueurs évoluant à l’étranger comme en Métropole ont rejoint la sélection en Nouvelle-Zélande, comme l’attaquant Jean-Philippe Saïko, qui joue à Limoges, le milieu César Zéoula, qui évolue au SC Schiltigheim, en Alsace, et le gardien Jean-Gilles Hnamuko qui est au Swift Hesperange, au Luxembourg.

La liste des 22

Thierry Sardo avait sélectionné 23 joueurs pour aller défendre les couleurs de la Nouvelle- Calédonie aux Jeux du Pacifique. Seul hic, annoncé lundi par la Fédération calédonienne, l’indisponibilité de Noam Trabe, qui vient de signer à Andrézieux-Bouthéon (National 2, ancien CFA) : le club forézien ne peut pas libérer son nouveau joueur en juillet pour cause de préparation d’avant-saison.

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market