Changement de main en province Sud

L’Avenir en confiance a largement remporté les provinciales recueillant plus de 40% des voix dans le Sud, soit plus du double de l’ancienne majorité, Calédonie ensemble. La liste obtient ainsi, à une voix près, la majorité absolue de l’assemblée de la province Sud et devrait, vendredi, en prendre la présidence.

Avec un taux de participation à la baisse de cinq points par rapport à 2014, pour atteindre de 67,21 %, soit 72 907 votants sur 108 444 inscrits, répartis sur les 148 bureaux de vote de la province Sud, L’Avenir en confiance a obtenu une très large victoire. La liste loyaliste, regroupant les Républicains calédoniens, le Rassemblement et le MPC, a obtenu 40,59 % des suffrages, soit 28 802 voix, laissant Calédonie ensemble loin derrière, avec 13 122 voix, soit 18,49 % des suffrages.

La liste conduite par Philippe Gomès a recueilli presque moitié moins qu’en 2014. Le leader de Calédonie ensemble n’a pas caché sa déception avouant qu’il s’agissait « d’un score rude », mais que ces mauvais résultats étaient pour lui la conséquence d’une conjoncture économique difficile, avec la situation du nickel, et politique particulière, avec le référendum, plongeant les Calédoniens dans l’anxiété. Philippe Gomès avançant sur l’ensemble des médias que l’on venait d’assister à « un changement de mentalité des non-indépendantistes », qu’ils avaient choisi, selon lui, de voter pour une « radicalité ». Et de préciser que si son parti avait préféré parler de « vivre ensemble, d’équilibre, de consensus, c’est un message plus binaire, très anti-kanak et anti- indépendantistes qui a été entendu ».

Une explication que n’a pas pu « laisser filer » Thierry Santa, deuxième sur la liste de L’Avenir en confiance, qui affirme, qu’au contraire, le « tous ensemble » avait toujours été au cœur de la campagne des loyalistes et que « ces résultats prouvent surtout que les Calédoniens ont voulu le changement et que l’heure était maintenant à la concrétisation du programme de la liste d’union, une liste qui doit perdurer ».

Le FLNKS confirme et l’Éveil s’invite

Si l’alliance créée autour de Sonia Backes a convaincu l’électorat et mis à terre Calédonie ensemble, les indépendantistes ont confirmé leurs sept sièges à la province Sud en récoltant dimanche 11 269 voix soit 15,88 % des suffrages. Pour Roch Wamytan, tête de liste du FLNKS Sud, « c’était notre objectif, de garder nos sept élus malgré la présence du Parti travailliste et l’arrivée du MNIS et de l’Éveil océanien qui nous ont pris quelques voix, mais je suis globalement satisfait du résultat ».

La liste communautaire de l’Éveil océanien, justement, a obtenu dimanche 6 077 soit 8,56 % des suffrages exprimés en province Sud et fait son entrée à l’assemblée de la province en décrochant quatre sièges et donc trois au Congrès. Pour Milakulo Tukumuli, tête de liste, ce résultat était logique. « Je l’avais prévu mathématiquement. Notre communauté a compris notre message, qui est de s’émanciper politiquement. Nous comptons travailler essentiellement sur les inégalités sociales, et pour cela, nous savons que nous devons tisser des alliances avec les gros partis ».

Sept listes ne passent pas la barre

C’était l’une des interrogations de ce scrutin, comme à chaque provinciale au regard du nombre de petites listes déposées. Combien n’ont pas passé la barre des 5 % ? Elles sont sept : le Rassemblement national n’a pas surfé sur la vague des présidentielles et obtient 2 707 voix (3,81 %), suivi de l’Alliance citoyenne pour la transition, 2 043 voix (2,88 %), Construire autrement, 1 852 voix (5,61%), le Destin commun calédonien, 1667 voix (2,35%), le Parti travailliste ne fait que 1 335 voix (1,75 %), le MNIS en obtient 1 244 (1,75 %) et la CNR qui ferme la marche avec seulement 841 voix, soit 1,19 % des suffrages.

Malgré tout, ces listes recueillent plus de 11 000 voix sur la province Sud, des voix perdues par les grands partis.

C.S

©capture d’écran NC La 1ère 


LES ÉLUS PROVINCIAUX DU SUD

L’AVENIR EN CONFIANCE

Sonia Backes

Thierry Santa

Virginie Ruffenach

Gil Brial

Françoise Suvé

Philippe Blaise

Laura Vendégou

Christopher Gyges

Isabelle Champmoreau

Yoann Lecourieux

Naïa Wateou

Brieuc Frogier

Muriel Malfar-Pauga

Alesio Saliga

Nadine Jalabert

Lionnel Brinon

Aniseta Tufele

Guy-Olivier Cuénot

Marie-Jo Barbier

Jean-Gabriel Favreau

CALÉDONIE ENSEMBLE

Philippe Gomès

Annie Qaeze

Nicolas Metzdorf

Magali Manuohalalo

Philippe Dunoyer

Emmanuelle Khac

Philippe Michel

Nina Julie

Jean Kays

FLNKS

Roch Wamytan

Ithupane Tieoue

Louis Mapou

Marilyn Sakili

Sylvain Pabouty

Inès Kouathe

Aloisio Sako

L’ÉVEIL OCÉANIEN

Milakulo Tukumuli

Veylma Falaeo

Vaimu’a Muliava

Maria Isabella Lutovika.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market