Ça roule pour Tanéo

Le nouveau réseau de transport en commun de l’agglomération nouméenne sera officiellement en service le 12 octobre. Un lancement qui fera date pour les usagers qui bénéficieront d’un grand nombre de nouveautés. Tarifs, lignes, bus… Petit tour d’horizon de ce qui va changer.

Les galères des retards et un prix relativement élevé pour un service de qualité laissant à désirer devraient bientôt appartenir au passé. Le 12 octobre, après plus de trois ans de travaux, Tanéo sera officiellement mis en service sur l’agglomération nouméenne. Ce nouveau réseau qui regroupe ceux des deux délégataires actuels, Karuïa et Carsud, a été l’occasion de revoir en profondeur le transport en commun sur le Grand Nouméa. Le premier bouleversement concerne l’arrivée du Néobus, l’élément phare de Tanéo. Ce bus à haut niveau de service et qui empruntera des voies dédiées constitue la colonne vertébrale du réseau.

Pour faire simple, le Néobus passera plus souvent, avec une régularité garantie et un confort sans comparaison avec notamment l’accès au wifi. Mais le Néobus est loin d’être la seule nouveauté. Le passage à Tanéo a été l’occasion de renouveler l’ensemble de la flotte, soit 140 véhicules au total, le Néobus ne comptant que pour 22 bus. Outre le wifi, les nouveaux bus seront nettement plus confortables et permettront tous un accès aux personnes à mobilité réduite.

Reste que pour avoir une véritable accessibilité, un gros travail sur la voirie devra être réalisé, ce qui représente des investissements importants. En attendant, peu d’arrêts permettent aux personnes à mobilité réduite d’emprunter les transports en commun. Le Néobus sera donc une exception, puisque l’ensemble de la ligne est adapté. L’objectif, d’ici quatre à cinq ans, est d’atteindre 30 % d’accessibilité sur les quelque 900 arrêts que compte le réseau.

Une gamme tarifaire complètement revue

Les tarifs changeront également. Une légère augmentation est à prévoir, même s’il est difficile de comparer les réseaux tant les anciens et le nouveau sont différents. Pour les voyageurs se déplaçant à l’intérieur d’une seule zone, le prix augmentera légèrement alors qu’il aura tendance à diminuer pour ceux se déplaçant sur plusieurs. Un changement que l’on doit à la réunion des réseaux, ce qui permet désormais de voyager avec un seul titre de transport valable sur l’ensemble du réseau pendant une heure.

Il existera toujours plusieurs zones, la zone A couvre Nouméa et le sud de Dumbéa, la zone B, le nord de Dumbéa et Païta, et la zone C, le Mont-Dore. A l’intérieur d’une zone, le prix du billet sera de 225 francs. Pour deux zones et plus, il sera de 305 francs. Il y aura également de gros changements pour le paiement des titres de transport. Fini le ticket. Pour voyager, il faudra faire l’acquisition d’un pass, sorte de porte-monnaie électronique rechargeable. Après une première campagne au cours de laquelle 22 000 personnes ont demandé le pass, Tanéo relancera les inscriptions à partir du 16 septembre.

Le pass sera rechargeable dans les agences commerciales de Moselle, Koutio et Desmazures, mais aussi dans les distributeurs automatiques répartis dans une quarantaine d’arrêts et dans les magasins partenaires. Une application est également en cours de finalisation. Elle offrira la possibilité de recharger sa carte en ligne et permettra également d’avoir accès aux informations du trafic. L’application pourra donner, en temps réel, l’heure précise de passage d’un bus à un arrêt donné.

La gamme tarifaire a été entièrement revue. Un principe nouveau va faire son apparition : la mise en place d’un plafond correspondant au montant de l’abonnement. Autrement dit, les voyageurs paieront le prix de leur trajet jusqu’à atteindre ce montant. Au-delà, les déplacements seront gratuits. Plusieurs formules seront proposées. Les seniors (plus de 60 ans) bénéficieront d’un abonnement de 4 500 francs par mois avec un voyage unitaire au prix de 225 francs. Les jeunes de 7 à 26 ans auront eux aussi un abonnement de 4 500 francs, mais avec un trajet à 180 francs. Pour les boursiers, le coût du trajet sera également de 180 francs, mais avec un abonnement à 1 500 francs par mois. Un tarif solidaire sera créé et financé par le GIP Handicap. Le trajet sera de 225 francs pour un abonnement de 4 500 francs. Les scolaires bénéficieront enfin d’un tarif préférentiel. L’abonnement annuel sera de 40 500 francs payable en trois fois, (il sera de 10 500 francs pour les boursiers). Pour les moins de sept ans, les déplacements seront gratuits. Pour les autres passagers, l’abonnement sera de 8 900 francs par mois pour un trajet de 225 francs.

M.D.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market