Australie : Une parade pour lutter contre les putschs

Le Parti libéral australien au pouvoir a modifié ses règles internes pour rendre plus difficile l’éviction d’un leader en place. Il faut dire que le Premier ministre actuel, Scott Morrison, est le 5e chef de gouvernement depuis 2013. Il a accédé à sa fonction en août dernier, après que Malcolm Turnbull ait été chassé par la fraction conservatrice de son parti. Une stratégie utilisée successivement ces dix dernières années si bien qu’aucun Premier ministre n’a terminé son mandat depuis 2007.

Il faudra désormais convaincre deux tiers des parlementaires libéraux tant chez les sénateurs que dans la chambre basse, pour destituer un chef du gouvernement issu de leur rang. L’objectif est de mettre un terme aux changements arbitraires de leadership et de présenter un gouvernement stable et uni à l’approche des élections générales l’an prochain. À noter néanmoins que la nouvelle règle ne s’applique qu’aux chefs de gouvernement élus, et donc pas à l’actuel Premier ministre Scott Morrison, qui occupe encore le mandat de son prédécesseur poussé vers la sortie.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market