Ambiance assurée au Blackwoodstock

C’est un rendez-vous annuel qu’on aime particulièrement. Le Blackwoodstock, festival de rock & arts indépendants, s’installe durant trois jours à partir de vendredi à Fort Téremba, Moindou. En tête d’affiche de cette sixième édition : Mademoiselle K.

La vache du festival a pris place à Fort Téremba. Autour d’elle, on s’active pour faire les derniers arrangements sur les trois scènes, les espaces de détente, de restauration, de camping. Les premiers festivaliers sont attendus vendredi. Le site ouvre à midi. Il s’agit de les accueillir au mieux, de les surprendre également, nous dit Jean-Marc Desvals, président de l’association Blackwoodstock.

Durant trois jours, quelque 2 000 personnes vont pouvoir faire le plein de musique, de festivités, de rigolade, d’amour et de poussière dans le cadre exceptionnel de Moindou. Cette édition, qui n’était pas assurée il y a encore quelques mois, a finalement pu voir le jour et elle promet tout autant que les précédentes. Voire plus, puisque, nous dit Jean-Marc Desvals, « il s’agit toujours de s’améliorer d’une année sur l’autre ».

L’affiche

L’association continue de se démarquer des programmations existantes ou « mainstream » en visant les groupes indépendants, alternatifs, parfois confidentiels. L’évènement va accueillir des invités prestigieux et de qualité. Mademoiselle K est une artiste rock, avec un penchant pour l’électro sur ses derniers albums. « Cette artiste complète est une bête de scène, elle transmet beaucoup d’émotion, de poésie. Elle arrive avec un groupe de grande qualité », souligne Jean-Marc Desvals.

©raphael Lugassy

À voir également, Lofofora, autre groupe français, de métal fusion qui a eu « le courage de se lancer dans une tournée acoustique ». Un pari très intéressant musicalement. Chez les Français toujours, il y aura aussi les très déjantés Schlaasss et groupe de rock festif Natos.

©DR

À suivre absolument par ailleurs Jakob, groupe néo-zélandais très coté et habitué des grands festivals. « Il propose un foxtrot, un peu planant, parfait pour les fins de soirée. » Un autre Néo-Zélandais, Rob Thorne, est également de la fête et risque bien de se faire des fans. Artiste éclectique, il manie magnifiquement les instruments traditionnels maoris. « Très facile d’accès », il pourrait animer quelques ateliers durant le festival.

Côté humour, les festivaliers ne seront pas déçus avec Arnaud Aymard, l’acolyte d’Édouard Baer sur Radio Nova, adepte d’un humour noir, absurde et issu des spectacles de rue. « Il jouera son spectacle Paco au milieu du camping, samedi matin, histoire que les festivaliers se réveillent dans la bonne humeur. Il présentera par ailleurs Accord, un projet de spectacle – concert néo-new age expérimental. On peut s’attendre au pire ! »

Comme à l’accoutumée, ces artistes seront accompagnés de 30 groupes locaux confirmés (Botox, Havana B, Sandy Factory…) ou de jeunes issus du tremplin rock organisé lors de la Fête de la musique, dont Lou la révélation 2018. L’idée est qu’ils doivent jouer leurs propres compositions. Et n’oublions pas les prestations des associations Acroyoga, Artiflam, la fanfare Malawi, le Give, etc. qui viendront pimenter ce long week-end.

Le terrain de jeu

L’arrangement du site sera un peu différent cette année. Exit la grande scène de l’année dernière et le Chapito, la scène principale revient du côté des gradins. Néanmoins l’organisation promet un cadre magique visuellement ! Les novices découvriront le village de restauration et d’artisanat, les différentes buvettes… Petite nouveauté cette année : l’installation d’un camping « calme » dédié aux familles.

150 à 200 bénévoles ont encore levé la main pour aider à la bonne organisation de l’événement. Et c’est à saluer.
Bon festival à tous !

C.M. ©BWF


PRATIQUE

Le festival se déroule du vendredi 31 août à midi jusqu’au dimanche 2 septembre à midi.
Les places sont encore en vente sur tickets.nc ou www.blackwoodstock.nc. Toutes les infos et détails de programmation sont disponibles sur la page Facebook Blackwoodstock festival. Un lien vers un groupe Facebook pour le covoiturage est également disponible.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market