Aircalin dévoile ses nouveaux avions

La compagnie aérienne va prochainement recevoir deux de ses quatre nouveaux avions. Les deux A330 devraient être dans le ciel calédonien au plus tard au mois de septembre. Les appareils offriront davantage de confort et permettront surtout des économies de carburant importantes.

Aircalin a vu les choses en grand pour la présentation des deux premiers appareils qui composeront sa nouvelle flotte. Forte mobilisation des équipes et reconstitution des différentes classes grandeur nature étaient prévues pour présenter les deux A330 qui devraient arriver au plus tard d’ici septembre dans le cadre du renouvellement complet de la flotte. Vieillissants, les quatre Airbus seront remplacés par d’autres Airbus dernière génération. Les premiers à rejoindre le territoire seront les A330-900neo qui ont vocation à assurer les vols long courrier en remplacement des A330-200. Autrement dit, les deux appareils long courrier seront remplacés par les nouveaux modèles, tout comme les appareils assurant les liaisons régionales, les A320-200, qui seront remplacés par des A320neo.

Ces remplacements, dont le budget est confidentiel, sont financés en partie sur fonds propres, à 32 %, sur emprunt bancaire à hauteur de 38 % et grâce à la défiscalisation pour 30 %. Un montage qui fait davantage appel aux fonds propres que le montage initial. Il permet au passage d’augmenter la part de défiscalisation, donc de réduire le coût global de l’opération. Selon le prix catalogue, le coût des quatre avions équivaut à près de 800 millions de dollars US, soit environ 85 milliards de francs. Didier Tappero, le directeur général d’Aircalin, a insisté sur le fait que les compagnies ne payaient jamais leurs avions au prix catalogue. Les négociations ont par ailleurs permis de réduire considérablement la facture. Le montant de l’enveloppe aurait ainsi été réduit de l’ordre de 10 milliards de francs.

Importantes économies de carburant

Un recours à l’autofinancement possible grâce à un retour à l’équilibre financier de la compagnie depuis quatre-cinq ans. À noter toutefois que la grande majorité des compagnies aériennes dans le monde ont pu dégager des bénéfices grâce à des prix du pétrole relativement bas. Si Aircalin a retrouvé l’équilibre, elle ne dégage pas de bénéfices, selon son directeur, et c’est sans compter le fait qu’elle bénéficie de subventions pour certaines de ses lignes déficitaires. On notera également que le territoire, s’il n’a pas contribué directement à l’achat des avions, s’est porté garant de l’emprunt à hauteur de 25 % de son montant. Ces éléments favorables ont permis à la compagnie de réduire ses tarifs d’environ 5 % sur les cinq dernières années.

Après ces baisses, ont devrait plutôt avoir une stabilisation des prix et ce, malgré la baisse attendue des coûts de maintenance et de carburant. Les dépenses de carburant qui représentent 25 à 30 % des charges de la compagnie, selon Didier Tappero, pourraient chuter de l’ordre de 15 à 20 % grâce à la nouvelle motorisation des avions ainsi que les importantes économies de poids réalisées un peu partout dans l’appareil. Tous les éléments ont été étudiés afin de réduire le poids de l’appareil et consommer moins de fuel. De la même façon, les nouveaux Airbus présentent des coûts de maintenance inférieurs à leurs aînés. Les économies attendues devraient donc être substantielles.

Plus de confort pour les passagers

Si les économies ne se matérialisent pas vraiment pour les passagers, ces derniers pourront en revanche goûter à un nouveau confort. Avec l’arrivée de ces nouveaux avions, Aircalin proposera une nouvelle classe, censée répondre à une demande des voyageurs. Outre la classe business, qui disposera désormais de sièges privatifs à coque, comme cela se pratique sur de nombreuses compagnies, les A330neo proposeront une classe Premium Economy. En plus des 26 sièges de business, les passagers pourront choisir une alternative à la classe économique (244 sièges). Cette nouvelle classe intermédiaire présentera un niveau de prestation supérieur à la classe éco. La grille tarifaire également intermédiaire devrait être dévoilée dans les tous prochains jours. La classe Premium Economy sera composée de 21 sièges.

Sièges, couverts, trolley… Tous ces éléments ont été allégés afin de réduire le poids total et gagner en confort, autant pour les passagers que pour le personnel navigant. Les écrans permettant de diffuser les films et autres vidéos vont connaître une véritable révolution. Trois types d’écran  seront proposés en fonction de la classe, de 30, 33 et 39 centimètres. Aircalin profitera de l’occasion pour étoffer son offre de divertissement. Un gros travail sur l’aménagement intérieur a par ailleurs été réalisé afin de créer des ambiances particulières en fonction des classes. Le contenu des assiettes a également changé. Engie, qui s’occupe des repas d’Aircalin, a récemment décidé de ne plus recourir aux services de la société Newrest. Autant d’évolutions qui devraient considérablement changer le confort des passagers d’Aircalin qui ont été 411 000 à emprunter ses avions.

M.D.


Un taux de remplissage de l’ordre de 80 %

Selon la direction de la compagnie, le taux de remplissage a gagné près de 10 %, passant de 70 % à 80 %, notamment grâce à la réorganisation de ses lignes et le fait de partir de nuit pour le Japon et non plus de jour. Un taux de remplissage qui a permis à la compagnie de réduire ses pertes. Alors qu’il y a encore quelques années, la ligne vers Tokyo était déficitaire de l’ordre de 1,5 milliard de francs, elle est aujourd’hui à l’équilibre.


Nouvelle motorisation, nouvelles lignes ?

La nouvelle motorisation Rolls Royce permettra aux avions d’augmenter le rayon d’action de la compagnie. Capable de voler sur plus de 13 000 kilomètres, ils devraient être à même d’assurer l’ouverture de nouvelles lignes. Elles pourraient concerner la Chine, un marché sur lequel Aircalin travaille déjà depuis quelque temps.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market