174 154 électeurs pour le référendum

La liste électorale définitive pour le vote du 4 novembre a été publiée le 31 août dans les mairies du territoire.

Voilà donc la fin d’un long parcours pour cette fameuse liste électorale spéciale pour la consultation (LESC) qui a fait l’objet, depuis plusieurs années, de nombreux débats, clarifications, recours et de recherches inédites sur le territoire, afin d’être la plus exhaustive possible dans le cadre restreint des critères permettant de se prononcer sur l’avenir du territoire. Plus de contestation désormais : elle compte 174 154 électeurs, contre 210 105 pour la liste générale. Près de 36 000 personnes ne pourront pas voter.
Le haut-commissariat de la République invite une dernière fois les Calédoniens qui répondent aux critères à vérifier auprès de leur mairie que leur nom y figure bien. Rappelons, en effet, qu’une personne qui estimerait avoir été omise en raison d’une erreur « purement matérielle » peut toujours saisir le juge d’instance, conformément à l’article L34 du Code électoral.

Contrôle et organisation

La priorité maintenant est l’organisation du scrutin et de la campagne électorale. La commission de contrôle de l’organisation et du déroulement du référendum est actuellement en mission sur le territoire. En juin dernier, elle s’était prononcée sur les partis habilités à participer à la campagne électorale. Cette fois, il s’agissait pour cette mission, conduite par Francis Lamy, de travailler à la venue des quelque 250 délégués (magistrats, fonctionnaires de préfecture, etc.) qui veilleront dans tous les bureaux de vote à la régularité du scrutin. Le référendum calédonien suscite un grand intérêt en Métropole et la commission n’aura « que l’embarras du choix ». La liste doit être arrêtée cette semaine et la répartition des délégués sera définie en octobre.

En octobre également, la commission ira rencontrer chacun des 33 maires du territoire pour préparer l’échéance. Les délégués arriveront une semaine avant le jour J.

Une quinzaine d’observateurs de l’Onu sont aussi attendus et une réunion avec la commission devrait se tenir auparavant pour qu’ils « mesurent bien ce qui est mis en place » pour garantir un scrutin incontestable.

Autre sujet à l’ordre du jour, la répartition des temps d’antenne pour les partis durant la campagne officielle prévue sur 15 jours à la télévision et la radio. Un accord a été trouvé en faveur d’une répartition égalitaire entre indépendan- tistes et non-indépendantistes. Le temps sera ensuite réparti entre sensibilités, selon l’importance des groupes au Congrès. Des conseils de bonnes pratiques ont été fournis aux médias concernés par le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) qui est aussi attendu avant le 4 novembre.


Répartition des électeurs

La liste électorale spéciale pour la consultation (LESC) définitive compte 174 154 électeurs inscrits.

Province Sud : 112 628

Boulouparis : 2 642

Bourail : 3 937

Dumbéa: 16 552

Farino : 548

Île des Pins : 1 697

La Foa : 2 895

Moindou : 750

Mont-Dore : 17 366

Nouméa : 50 791

Païta : 11 126

Sarramea : 505

Thio : 2 103

Yate : 1 716

Province Nord : 40 160

Belep : 916
Canala : 3 381

Hienghene : 2 389

Houailou : 3 583

Kaala-Gomen : 1 622

Kone : 4 157

Koumac : 2 663

Ouégoa : 2 148

Poindimié : 4 064

Ponérihouen : 2 600

Pouébo : 2 326

Pouembout : 1 383

Poum : 1 365

Poya : 2 246

Touho : 1 903

Voh : 2 297

Kouaoua : 1 117

Province des Îles : 21 366

Lifou : 10 443

Maré : 6 572

Ouvéa : 4 351

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market